Le jaune omniprésent, Halaifonua voit du rouge… les hauts et les flops

Baptiste Jauneau a porté l’ASM face au Stade Français, rapidement réduit à 14 après le carton rouge de Tanginoa Halaifonua.
AFP / ROMAIN PERROCHEAU / AFP / ROMAIN PERROCHEAU

Pour la 22e journée de Top 14, l’ASM Clermont a surclassé le Stade Français (41-18), leader rapidement réduit à 14, et se donne un peu de répit dans la course au maintien.

HAUTS

Jauneau guide son peuple

Quelle performance du demi de mêlée clermontois ! Dans tous les bons coups, Baptiste Jauneau a créé d’innombrables écarts pour ses partenaires tout au long du match et a bonifié son score avec un magnifique essai de vitesse, inscrit dès la 21e minute de jeu. Dans une saison ternie par plusieurs blessures, celui qui incarne l’avenir de l’ASM a donné le tournis à la défense du Stade Français et a montré toute l’étendue de son talent. Un retour en forme qui tombe à point nommé pour les Jaunards qui cherchent à conserver leur place.

Raka réalise un triplé

Il est forcément l’un des grands artisans de la réussite clermontoise. Auteur d’un triplé (27e, 42e, 68e), Alivereti Raka a complété trois actions de son équipe sur corner démontrant toutes ses qualités vénéneuses dans les derniers mètres pour les défenses adverses. Faute sur le premier essai parisien du capitaine Jeremy Ward (10e), l’ailier clermontois s’est très bien repris et a profité pleinement des espaces générés par la supériorité numérique de ses partenaires. Avec 10 défenseurs battus et 56 mètres parcourus ballon en main, il a été le trois-quarts clermontois le plus en vue sur la pelouse du stade Marcel-Michelin.

Un succès précieux pour les Jaunards dans la course au maintien

Une bouffée d’air frais pour l’ASM. Condamnés à ne pas perdre, les hommes de Christophe Urios, douzièmes avant cette rencontre, s’offrent un succès bonifié plus que bienvenu dans la course au maintien. Un fait rare cette saison où les Jaunards ne s’étaient imposés qu’une seule fois avec plus de trois essais d’avance. Dominateurs dans tous les secteurs du jeu après le carton rouge de Tanginoa Halaifonua (25e), les Clermontois ont planté la bagatelle de six essais inscrits par Bautista Delguy (5e), ​​auteur d’un contre assassin aux 80 mètres, Baptiste Jauneau (21e), le chapeau. -trick d’Alivereti Raka (27e, 42e, 68e) et enfin celui d’Anthony Belleau (73e), servi sur un plateau par son latéral Alex Newsome, auteur d’une percée au cœur de la défense parisienne. Avec 47 points, Clermont est désormais 10ème au classement et huit points devant Montpellier, 13ème et barragiste provisoire. Toujours présente dans l’élite du rugby français depuis sa création, l’ASM est bien partie pour poursuivre sa belle histoire au moins une saison de plus.

flops

Halaifonua fait tomber le Stade Français

C’est un excès d’engagement qui a sans doute fait basculer ce match. A la 25ème minute de jeu, Tanginoa Halaifonua a bénéficié d’un renvoi de la part d’Anthony Belleau, après un penalty réussi par son buteur Zach Henry. Après une avancée maladroite, le troisième ligne parisien récupère le ballon au sol et charge l’ailier clermontois Bautista Delguy du coude en avant, au niveau de la gorge. Après arbitrage vidéo, les images sont définitives pour M. Charabas qui n’a d’autre choix que de l’exclure définitivement. Dans l’action qui a suivi, Alivereti Raka s’est offert son premier essai de la soirée en complétant un numéro dans le corner (27e). Après la transformation d’Anthony Belleau, l’ASM Clermont a pris huit points d’avance (21-13) et n’a plus jamais été inquiétée par les joueurs de la capitale, débordés en seconde période.

Henry en manque d’idées dans le jeu parisien

Non aidé par l’infériorité numérique précoce de ses partenaires, l’ouvreur parisien a raté son match. D’abord dans le jeu, où sa connexion avec le demi de mêlée Brad Weber était fantomatique et son jeu de jambes approximatif, mais aussi dans son rôle de buteur où ses deux échecs lors du premier acte ont pesé lourd dans la balance. Le Stade Français a l’occasion de rentrer aux vestiaires avec seulement deux points de retard. Remplacé par Joris Segonds à la 54e minute, Zach Henry a sans doute perdu gros avant de se lancer dans le sprint final du Top 14.

Le Stade Français n’arrive pas au Michelin

La série noire continue pour les soldats roses. Alors qu’il n’est jamais parvenu à s’imposer en Auvergne en championnat dans toute son histoire, le club de la capitale a encore chuté au stade Marcel Michelin (41-18), écrasé par des Clermontois galvanisés par leur public. Les hommes du duo Labit-Ghezal peuvent avoir des regrets, puisqu’ils étaient à égalité avec leurs hôtes jusqu’au carton rouge de Tanginoa Halaifonua (25e). Avant de perdre peu à peu du terrain dans le fil de leur rencontre. Avec une confortable avance de neuf points sur l’Union Bordeaux-Bègles, 3e, le leader du Top 14 est quasi assuré d’être directement qualifié pour la demi-finale. Où il cherchera très probablement à ne pas reproduire la même erreur grossière de son troisième ligne, ce qui ternirait sérieusement une fin de saison pleine de promesses pour les joueurs de la capitale.