Skip to content
Le militant du RMT, Mick Lynch, a déclaré que les discussions avec la secrétaire aux transports Anne-Marie Trevelyan étaient un « bon début »

Le syndicat RMT dit qu’il a pris un «bon départ» pour résoudre les problèmes qui ont conduit aux grèves des chemins de fer à la suite de discussions avec le nouveau secrétaire aux transports.

Le chef du syndicat, Mick Lynch, a déclaré avoir eu une « réunion agréable » avec la secrétaire Anne-Marie Trevelyan au cours de laquelle il a détaillé « tout ce qui ne va pas avec notre système de transport ».

M. Lynch a fait valoir que bien qu’il soit « optimiste » après la réunion, les travailleurs des transports devront encore « voir des changements concrets » dans l’industrie.

La réunion intervient après que les barons du syndicat RMT ont annoncé que 40 000 employés de la National Rail et 15 opérateurs ferroviaires organiseraient une grève le 8 octobre.

Le débrayage prévu « fermera effectivement le réseau ferroviaire », a déclaré RMT la semaine dernière, notant qu’il verrait des dizaines de milliers de cheminots prendre des lignes de piquetage.

Des grèves ferroviaires sont déjà prévues par les membres du syndicat Aslef de 12 compagnies ferroviaires les 1er et 5 octobre, menaçant de provoquer un nouveau chaos dans les voyages des passagers.

M. Lynch a noté dimanche qu’il n’y avait actuellement « aucun accord sur la table » avec le gouvernement et que la grève se poursuivrait comme prévu.

Le chef du syndicat RMT, Mick Lynch (photo dimanche), a déclaré que le groupe avait pris un « bon départ » pour résoudre les problèmes qui ont conduit aux grèves des chemins de fer à la suite de discussions avec le nouveau secrétaire aux transports.

M. Lynch, ainsi que Mick Whelan d’Aslef, se sont entretenus avec Mme Trevelyan la semaine dernière, quelques jours seulement après qu’elle a assumé son nouveau rôle de secrétaire aux transports. Ils se sont rencontrés pour discuter des problèmes en cours qui affligent l’industrie.

‘Ce fut une rencontre très agréable. Elle m’a permis de télécharger en elle, en fait, tout ce qui ne va pas avec notre système de transport et les chemins de fer en particulier », a déclaré M. Lynch à la BBC.

« C’est un bon début, mais nous devons voir des changements concrets… permettre aux entreprises de négocier librement, sur la base d’une libre négociation collective. »

Il a affirmé être « plus optimiste » que le changement se produira sous la direction de Mme Trevelyan qu’il l’a fait sous la direction de l’ancien secrétaire aux transports Grant Shapps qui aurait refusé de rencontrer les dirigeants syndicaux.

« Je suis plus optimiste que je ne l’étais sous Grant Shapps, mais n’importe qui le serait », a-t-il expliqué, ajoutant qu’il était « mieux d’avoir un dialogue en face à face que d’être enfermé hors de la pièce ».

Il a déclaré à Sky News dimanche: « Il n’y a pas d’accord sur la table et la grève que nous avons organisée au cours des deux prochaines semaines se poursuivra pour autant que nous le sachions. »

«Ce que nous devons voir du nouveau secrétaire d’État, c’est la capacité de débloquer les problèmes du différend.

«Le prédécesseur semblait mettre des obstacles sur le chemin de tout le monde, y compris les employeurs, en s’enchaînant à un mandat impossible à remplir. Ils posaient des problèmes que nous ne pourrions jamais accepter et que les autres syndicats ne pourraient jamais accepter.

M. Lynch a ajouté qu’il avait demandé au nouveau secrétaire de faciliter un moyen de « dégeler la situation » et qu’il avait été accueilli avec « une bonne attitude et de la bonne volonté ».

« J’espère qu’elle pourra le faire », a-t-il ajouté.

Le militant du RMT, Mick Lynch, a déclaré que les discussions avec la secrétaire aux transports Anne-Marie Trevelyan étaient un « bon début »

M. Lynch a déclaré qu’il avait eu une « réunion agréable » avec la nouvelle secrétaire Anne-Marie Trevelyan (photographiée en septembre) dans laquelle il a détaillé « tout ce qui ne va pas avec notre système de transport ».

Il y a actuellement trois grèves ferroviaires prévues pour le mois prochain dans le cadre d’un différend en cours sur les salaires, les emplois et les conditions.

En plus de Network Rail, 15 sociétés d’exploitation participent aux démonstrations, notamment : Chiltern Railways, Cross Country Trains, Greater Anglia, LNER, East Midlands Railway, c2c, Great Western Railway, Hull Trains, Northern Trains, South Eastern, South Western Railway, Transpennine Express, Avanti West Coast, West Midlands Trains et GTR (y compris Gatwick Express).

Le ministère des Transports a exhorté « les patrons syndicaux à reconsidérer cette action de division et à travailler plutôt avec leurs employeurs, et non contre eux, pour convenir d’une nouvelle voie à suivre ».

Le chancelier Kwasi Kwarteng, dans son « budget d’urgence » vendredi, a tenté de réprimer les grèves paralysantes en annonçant de nouvelles lois pour garantir que l’action revendicative ne puisse avoir lieu qu’une fois que les pourparlers entre employeurs et syndicats « ont véritablement échoué ».

Les syndicats seront également contraints de soumettre les offres salariales à un vote parmi leurs membres.

M. Lynch a critiqué les plans du chancelier, déclarant à la BBC : « Il y a des messages mitigés qui sortent. Peut-être que c’est « bon flic, mauvais flic ». Nous devons négocier notre chemin à travers cela.

Il a affirmé que les lois sur les grèves prévues tentent d’empêcher les syndicats d’avoir une « équation équilibrée sur le lieu de travail et ce n’est pas acceptable ».

« Si les gens ne peuvent pas parler d’action revendicative légale, ils devront entreprendre une action revendicative illégale », a averti M. Lynch lors de son entretien avec Sky News.

«Nous arrivons rapidement à une situation où nous allons avoir des lois aussi oppressives que celles qui existent en Russie et en Chine.

« Ils vont nous empêcher d’avoir un équilibre légal. »

Le militant du RMT, Mick Lynch, a déclaré que les discussions avec la secrétaire aux transports Anne-Marie Trevelyan étaient un « bon début »

La réunion intervient après que les barons du syndicat RMT ont annoncé que 40 000 employés de la National Rail et 15 opérateurs ferroviaires organiseraient une grève le 8 octobre. Il est photographié avec des manifestants en juin.

La mise en scène les débrayages affecteront les déplacements vers et depuis le parti conservateur conférence à Birmingham qui doit avoir lieu du 2 au 5 octobre.

Les coureurs qui espèrent se rendre à Londres pour le marathon de Londres le 2 octobre seront également touchés par les grèves, car les itinéraires vers et autour de la ville seront affectés.

Les membres de RMT employés par des entrepreneurs qui nettoient les trains Avanti West Coast sortiront pendant 24 heures vendredi dans un différend distinct sur la rémunération.

Une grève planifiée par les conducteurs les 15 et 17 septembre a été annulée en signe de respect après la mort de la reine.

Le secrétaire général du RMT Union, M. Lynch, a déclaré que le débrayage des cheminots pendant la période de deuil officiel avait été « suspendu » car il rejoignait « toute la nation pour lui rendre hommage ».

Il a ajouté: « Nous exprimons nos plus sincères condoléances à sa famille, à ses amis et au pays ».

Cette décision intervient après un été de mécontentement alors que des milliers de travailleurs des secteurs ferroviaire, des télécommunications, juridique et postal ont organisé des débrayages au milieu de conflits sur les salaires et les conditions de travail.

Les avocats criminels ont organisé une grève illimitée à propos d’un différend concernant les frais d’aide juridique, tandis que les postiers ont également organisé des grèves avec une nouvelle grève de 48 heures prévue plus tard ce mois-ci.

dailymail Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.