Skip to content
Le ministère de la Défense russe clarifie les détails de la mobilisation


Les réservistes ayant une expérience de combat et des spécialités militaires pertinentes seraient recrutés en premier, a déclaré le ministère russe de la Défense.

Les bureaux d’intégration en Russie se concentreront sur les réservistes ayant une expérience du combat et des spécialités militaires pertinentes pendant la mobilisation en cours, a déclaré jeudi le ministère russe de la Défense aux journalistes. Mercredi, le président russe Vladimir Poutine a annoncé la mobilisation partielle au milieu du conflit prolongé avec l’Ukraine.

Il n’y a pas d’ordre de rédaction spécifique, a admis le ministère, mais a déclaré que la priorité serait donnée aux réservistes, qui ont déjà suivi une formation d’opérateurs de chars, de membres d’équipage d’artillerie, de conducteurs, de mécaniciens et d’infanterie motorisée. Cela s’appelait aussi l’expérience de combat « l’un des facteurs clés » dans son choix de conscrits.

L’armée russe prévoit d’appeler les soldats et les officiers aux armes, a indiqué le ministère. Les réservistes âgés de moins de 35 ans peuvent être enrôlés comme soldats de base, tandis que le seuil d’âge sera compris entre 50 et 55 ans pour les officiers, selon le grade, a-t-il ajouté.

Lire la suite

Le Kremlin qualifie de « mensonge » l’affirmation des médias sur l’ampleur de la mobilisation

Les personnes employées dans l’industrie de la défense seront exemptées de mobilisation, ainsi que celles qui ne remplissent pas les critères de santé, ont au moins quatre enfants ou s’occupent de parents handicapés, a expliqué le ministère. Chaque région sera tenue de recruter un certain nombre de réservistes en fonction de sa population, a ajouté le ministère, sans fournir de chiffres exacts.

Mercredi, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a déclaré que la mobilisation impliquerait d’appeler aux armes quelque 300 000 réservistes, soit un peu plus de 1 % du potentiel de mobilisation total de la Russie. Poutine avait précédemment déclaré que le ministère de la Défense avait recommandé de recruter des réservistes militaires dans le service actif au milieu du conflit prolongé en Ukraine et dans le Donbass.

Choïgou a expliqué que des troupes supplémentaires étaient nécessaires pour contrôler la ligne de contact longue de 1 000 km avec les forces ukrainiennes et les zones sous contrôle russe.

Certains médias ont alors affirmé que le nombre de personnes censées être appelées aux armes pourrait s’élever à un million. Cependant, le Kremlin a démenti ces informations en les qualifiant de « un mensonge. »

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.