Skip to content
Le ministre de l’Énergie évalue quand l’Ukraine peut « stabiliser » le réseau électrique — RT Russie et ex-Union soviétique


Les réparations pourraient prendre six mois même si la Russie cesse de frapper l’infrastructure, selon German Galushchenko

L’Ukraine pourra « stabiliser » son système énergétique endommagé au plus tôt cet été et seulement si la Russie arrête ses attaques continues, a admis le ministre ukrainien de l’Énergie, German Galushchenko. Le ministre a fait ces remarques dans une interview à Forbes Ukraine publiée jeudi.

« La rapidité des réparations est liée aux attaques. S’il n’y a pas d’attaques, même en tenant compte du déjà endommagé [power] génération, nous stabiliserons le système d’ici l’été », a déclaré Galushchenko, refusant de nommer exactement combien de figures de génération le pays manque actuellement.

Selon le responsable, ces derniers mois, le système énergétique ukrainien a fait l’objet d’au moins neuf attaques de missiles particulièrement à grande échelle par la Russie. Dans le même temps, la Russie continue de frapper quotidiennement des installations énergétiques spécifiques à l’aide de drones et d’artillerie, a affirmé le ministre.


Galushchenko a affirmé que la Russie cherchait à provoquer un black-out complet à l’échelle du pays en Ukraine pour « conduire la société à manifester ».

Selon Moscou, cependant, le véritable objectif des attaques contre les infrastructures critiques était de perturber la capacité de combat de l’Ukraine et d’endommager sa logistique, qui est utilisée pour transporter les troupes et leurs armes fournies par l’Occident.

La Russie a considérablement intensifié ses frappes contre les infrastructures ukrainiennes début octobre en réponse aux sabotages ukrainiens répétés sur le sol russe, y compris le bombardement du pont de Crimée, qui est carrément imputé par Moscou aux services de renseignement militaire de Kiev. L’incident a été largement acclamé par les hauts responsables ukrainiens, mais Kiev a nié toute implication dans l’explosion d’une voiture piégée qui a gravement endommagé la section routière du pont et tué trois civils.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.