Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Le ministre iranien des Affaires étrangères élude la question des menaces envers les États-Unis

Mais, sans répondre à la question de Golodryga quant à savoir si l’Iran menaçait les forces américaines, il a condamné les États-Unis pour « leur ingérence dans tous les aspects de la région ».

Amir-Abdollahian a également déclaré que l’Iran n’était pas responsable des attaques du Hamas contre Israël ni des frappes dans la région contre Israël ou les forces américaines dans la région, y compris celles du Hezbollah, son proche allié, au Liban.

« Ils ne reçoivent pas de commandes de notre part. Ils agissent selon leurs propres intérêts », a-t-il déclaré.

Les combats à Gaza se poursuivent, trois semaines après l’incursion du Hamas le 7 octobre qui a fait plus de 1 400 morts parmi les Israéliens ; plus de 200 Israéliens ont été faits prisonniers ce jour-là. Le ministère iranien des Affaires étrangères a immédiatement salué ces attaques, déclarant : « Ce qui a eu lieu aujourd’hui s’inscrit dans la continuité des victoires de la résistance antisioniste dans différents domaines. »

Des milliers de Gazaouis ont été tués depuis lors, alors même que le Hamas continue de lancer des roquettes sur Israël.

Réitérant les positions iraniennes de longue date, Amir-Abdollahian a qualifié Israël de « source du mal ». L’Iran ne reconnaît pas l’existence d’Israël et considère tout ce qu’il appelle la Palestine comme un territoire occupé.

« Ils veulent simplement fomenter l’insécurité », a-t-il déclaré à propos d’Israël.

Mercredi, le président Joe Biden a averti que les États-Unis réagiraient si l’Iran ou ses alliés attaquaient des militaires américains au Moyen-Orient.

« Mon avertissement à l’ayatollah était que s’ils continuent à agir contre ces troupes, nous réagirons. Et il doit être préparé », a déclaré le président.


Politico En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page