Skip to content
le parquet national antiterroriste ouvre une procédure après une explosion suspecte


Le parquet national antiterroriste a ouvert une information judiciaire après l’explosion d’un véhicule le 30 décembre 2021 en marge du Dakar 2022 organisé en Arabie saoudite.

Près d’un an après l’explosion d’un véhicule en marge du Dakar, le parquet national antiterroriste a ouvert une information judiciaire pour tenter de faire la lumière sur cet incident.

Selon une source judiciaire à BFMTV confirmant une information de France Bleu, la justice française a ouvert ses poursuites en novembre pour le chef de tentative d’assassinat en lien avec une entreprise terroriste.

Le pilote grièvement blessé avant le départ de la course

Le 30 décembre 2021, à Jeddah en Arabie Saoudite, le camion d’assistance de Philippe Boutron et son équipage de quatre autres Français avaient explosé avant le départ du Dakar 2022. Le pilote avait été grièvement blessé aux jambes.

Une enquête préliminaire menée sur place en janvier 2022 par des enquêteurs de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) avait révélé des traces d’explosifs lors des prélèvements effectués dans le véhicule.

Gravement touché aux jambes lors de l’explosion, Philippe Boutron a été brièvement placé dans un coma artificiel pour soulager ses douleurs suite à son retour en France. Le pilote, également président du club de football d’Orléans (National) a ensuite subi plusieurs opérations à l’hôpital d’instruction des armées Percy de Clamart (Hauts-de-Seine).

Une deuxième explosion suspecte sur le Dakar 2022

Comme le révélait RMC Sport en juin, un autre véhicule d’assistance, celui de l’Italienne Camélia Liparoti, aurait également « explosé » la nuit suivante, celle du 31 décembre au 1er janvier, selon le conducteur du camion d’assistance piloté par Walter Fortichiari.

Selon les informations de RMC Sport, des traces de boules de bombes artisanales ont été retrouvées par les enquêteurs sur ce camion de l’équipe X-Raid, qui a été rapatrié à Marseille le 15 avril par la DGSI. De premières analyses avaient été menées à son arrivée et avaient déjà confirmé une « suspicion de bombe ». Cependant, les enquêteurs n’ont pas officiellement établi de lien entre cette deuxième explosion suspecte et celle qui a frappé Philippe Boutron.

Le Dakar 2023 reste en Arabie Saoudite

Malgré leur volonté de faire la lumière sur les événements, les organisateurs du Dakar (la société ASO) ont maintenu leur confiance dans les autorités saoudiennes. La prestigieuse course de rallye-raid se déroulera à nouveau exclusivement en Arabie Saoudite en 2023.

Initialement, cette nouvelle route consistait à traverser les Emirats ou encore la Jordanie. L’Arabie s’y est finalement opposée, après des négociations avec Amaury Sport Organisation (ASO). Pour convaincre l’organisation d’honorer son contrat jusqu’en 2024, le pays hôte aurait, selon nos informations, déboursé entre 10 et 12 millions d’euros supplémentaires.


zimonews Fr2En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.