Skip to content
le parti post-fasciste de Giorgia Meloni en tête, selon les premiers sondages

Le parti post-fasciste Fratelli d’Italia, dirigé par Giorgia Meloni, a remporté les élections législatives de dimanche en Italie, selon les premiers sondages à la sortie des urnes. L’alliance des droites formée avec la Ligue de Matteo Salvini et Forza Italia de Silvio Berlusconi devrait avoir une majorité parlementaire.

L’extrême droite semble avoir confirmé sa percée, dimanche 25 septembre, lors des élections législatives en Italie. Le parti post-fasciste Fratelli d’Italia, dirigé par Giorgia Meloni, est arrivé en tête, un exploit sans précédent depuis 1945, selon les sondages à la sortie des urnes.

L’alliance de droite formée par Fratelli d’Italia, la Ligue de Matteo Salvini et Forza Italia de Silvio Berlusconi est arrivée en tête des élections législatives et semble assurée d’une majorité parlementaire, selon les premiers sondages à la sortie des urnes. diffusée le dimanche.

Fratelli d’Italia a obtenu entre 22 et 26% des voix, tandis que ses partenaires de coalition, la Ligue d’extrême droite de Matteo Salvini et le parti conservateur Forza Italia de Silvio Berlusconi, ont obtenu respectivement entre 8,5 et 12. 5% et entre 6 et 8% des voix, selon le sondage de l’institut Opinio pour la Rai.

Le bloc droite et extrême droite est crédité par les sondages de 41 à 45% des voix, Fratelli d’Italia nettement devant ses alliés avec 22,5 à 26,5%, ce qui garantirait à Giorgia Meloni de devenir la première femme présidente du conseil d’administration .

Le bloc de centre-gauche formé autour du Parti démocrate obtiendrait entre 25,5 et 29,5 %, le Mouvement cinq étoiles (populiste) devant se contenter de 13,5 à 17,5 %.

Plusieurs heures seront probablement nécessaires avant d’obtenir un décompte précis des sièges dans les deux chambres du Parlement, compte tenu du mode de scrutin mixte, associant vote majoritaire et vote proportionnel.

Avec Reuters et AFP

France 24 Europe

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.