Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Le patron de l’ATP nomme les conditions pour annuler la sanction de Wimbledon – News 24


Le président de l’ATP, Andrea Gaudenzi, a répété sa conviction que la décision d’interdire les Russes et les Biélorusses était erronée

Tournée de tennis masculin, l’ATP serait disposé à revenir sur sa décision de priver Wimbledon de points de classement, mais seulement si le tournoi lève son interdiction des joueurs russes et biélorusses, selon le président Andrea Gaudenzi.

L’ATP et son homologue féminin, la WTA, ont annoncé le mois dernier qu’ils retiraient des points de la pièce maîtresse du court en gazon de cette saison en réponse à la décision des chefs de Wimbledon d’interdire les Russes et les Biélorusses en raison du conflit en Ukraine.

Le chef de l’ATP, Gaudenzi, a signalé qu’il était encore temps de changer cette position avant le début du Grand Chelem plus tard en juin – mais seulement si les organisateurs du All England Club reculent.

« La raison pour laquelle nous avons retiré les points à Wimbledon est connue ; c’est une question d’équité et de discrimination en réponse à une décision unilatérale du tournoi que nous ne considérons pas juste », Gaudenzi a déclaré aux médias italiens cette semaine, cité par Ubitennis.

« Une telle décision aurait dû être prise collectivement impliquant les sept composantes du tennis. Cette histoire prouve une fois de plus que nous avons besoin d’une gouvernance unique dans le tennis.


Gaudenzi a affirmé que les joueurs russes et biélorusses seraient disposés à confirmer qu’ils ne soutenaient pas le conflit en Ukraine pour être autorisés à concourir à SW19, ce qui semblerait satisfaire le gouvernement britannique.

« Nous serions très heureux de rendre les points à Wimbledon si l’interdiction imposée aux Russes et aux Biélorusses qui ont déclaré être disposés à faire des déclarations écrites parce qu’aucun d’entre eux n’est en faveur de la guerre était levée », a-t-il ajouté. dit l’Italien.

Gaudenzi a insisté sur le fait que la décision de transformer efficacement Wimbledon cette année en un événement d’exhibition était juste, malgré les arguments de certains selon lesquels cela fausserait le classement ATP.

« D’un point de vue classement, nous voulons avoir un classement en 2022 où chaque joueur avait accès au même nombre de points », a déclaré le patron de l’ATP.

« C’est le seul moyen d’avoir un classement équitable en fin d’année. Si nous accordions une protection à ceux qui ont bien joué à Wimbledon en 2021, ce serait encore plus injuste pour ceux qui jouent bien en 2022, car les points expireraient toujours après 52 semaines, comme cela se produit toujours.

LIRE LA SUITE:
L’as américain soutient férocement la punition de Wimbledon

« Nous ne pouvons pas protéger sept ou huit joueurs en causant encore plus de dégâts à tous les autres. Malheureusement, il manquera des points à Wimbledon dans le classement de fin d’année, mais de notre point de vue, c’est le choix le plus juste et la WTA est d’accord avec nous.

La décision du All England Lawn Tennis Club (AELTC) et de l’organisation britannique Lawn Tennis Association (LTA) d’interdire aux Russes et aux Biélorusses de participer à tous les événements sur les côtes britanniques cet été signifie que les goûts des 10 meilleures stars masculines Daniil Medvedev et Andrey Rublev ainsi que les as féminines Aryna Sabalenka et Viktoria Azarenka seront absentes.


Wimbledon confirme un prix record en l'absence de stars russes

Malgré l’absence de points, Wimbledon a annoncé cette semaine qu’un prix record serait offert à ceux qui sont autorisés à s’aligner pour le Grand Chelem de Londres.

Un fonds collectif de40,35 millions de livres sterling (50 millions de dollars) seront distribués, dont 2 millions de livres sterling (2,5 millions de dollars) chacun aux vainqueurs des titres en simple masculin et féminin. Cela représente une augmentation de 11,1 % par rapport au tournoi de l’an dernier.

En condamnant Wimbledon pour son interdiction des joueurs russes et biélorusses, l’ATP a déclaré le mois dernier que la décision était discriminatoire et « porte atteinte au principe et à l’intégrité » de son système de classement.

Les chefs de Wimbledon ont tenté de défendre leur interdiction en affirmant que la décision était affectée par la politique du gouvernement britannique et que permettre aux joueurs des deux pays de concourir risquerait « être utilisé au profit de la machine de propagande du régime russe. »

Si les patrons de Wimbledon devaient changer d’avis avant le début du match le 27 juin, des joueurs comme le numéro deux mondial russe Medvedev ont déjà déclaré qu’ils participeraient volontiers au tournoi.

LIRE LA SUITE:
Medvedev prêt à jouer à Wimbledon

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page