le pays miné par l’inflation et l’austérité

Publié


Mise à jour


Durée de la vidéo : 3 minutes

Argentine : le pays miné par l'inflation et l'austérité

Argentine : le pays miné par l’inflation et l’austérité
Argentine : le pays miné par l’inflation et l’austérité
(FRANCEINFO)

Depuis quatre mois, l’Argentine est dirigée par l’ultralibéral Javier Milei, qui veut redresser le pays plongé dans une grave crise économique. Mais sa politique d’austérité est contestée par les Argentins, de plus en plus sceptiques quant à leur avenir.

Dans les rues de Buenos Aires (Argentine), mardi 23 avril, des dizaines de milliers de personnes sont venues protester contre la politique d’austérité du gouvernement. Dernier effort en date, des coupes budgétaires dans les universités publiques. Dans la foule, de nombreux jeunes sont inquiets. « Ce qui se passe actuellement dans le pays est affligeant, il va falloir le montrer et lutter »confie une femme.

L’inflation a atteint 287%

Depuis quatre mois, l’Argentine est dirigée par l’ultralibéral Javier Milei. Le projet du nouveau président argentin est de redresser le pays plongé dans une grave crise économique. Sur un an, l’inflation a atteint 287%. Les conséquences sont visibles partout : restaurants désertés, magasins fermés ou en liquidation… Les Argentins consomment beaucoup moins qu’avant. Ils sont de plus en plus sceptiques quant à leur avenir et à celui de leur pays.