Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Le plus brillant espoir du football québécois reçu comme un roi par le plus prestigieux programme de la NCAA


Le plus brillant espoir du football collégial québécois a vécu une période complètement folle le week-end dernier.

• Lire aussi : Courtisé par plus de 20 équipes de la NCAA, le plus brillant espoir du football collégial québécois restreint son choix à trois universités, peut-être quatre

Après une défaite déchirante face aux Titans de Limoilou vendredi soir, l’ailier défensif du CNDF Steve Pierre Bolo Mboumoua s’est rendu à Montréal avec ses entraîneurs Marc-André Dion et Pascal Masson où les attendait un vol pour Atlanta dès samedi matin.

Après une escale en Géorgie, le trio a pris un vol pour Birmingham avant de se rendre à Tuscaloosa et au légendaire stade Bryant-Denny, domicile de l’Alabama Crimson Tide.

Les protégés de Nicky Saban ont accueilli pour l’occasion les Tennessee Volunteers. « Ce fut une fin de semaine mouvementée », a résumé le premier joueur du circuit collégial québécois à recevoir une offre de bourse du Crimson Tide. C’était le premier match de la NCAA auquel j’assistais et c’était éducatif. Le jeu est plus rapide, les joueurs sont plus grands et cela m’a donné un avant-goût de ce à quoi m’attendre. J’ai pris des notes mentales. Le stade, la foule de plus de 100 000 spectateurs, c’était très, très impressionnant et plus grand que je ne le pensais.

Très grand intérêt de la part du Crimson Tide

Bolo Mboumoua a été reçu avec tout le respect dû à une recrue de son niveau. Les recrues étaient dans une section derrière la zone des buts et les joueurs sortaient juste devant eux.

« L’Alabama est le meilleur programme de la NCAA et ils s’intéressent beaucoup à un petit gars de Mégantic. Ils m’ont fait comprendre que j’étais une priorité dans leur recrutement. Je suis le gars qu’ils veulent sur la ligne défensive. Certains joueurs de ligne défensive sont partis et je me suis retrouvé en tête de leur liste.

Si Bolo Mboumoua a été impressionné, il en va de même pour Dion et Masson qui vivaient eux aussi leur baptême NCAA. Tous deux sont également impressionnés par le grand intérêt manifesté par Crimson Tide.

« Steve est une grosse prise pour eux et ils le veulent vraiment », a déclaré Dion. Steve ressemblait à un homme parmi les enfants autour des autres recrues. Dans le vestiaire, il était aussi grand que les joueurs de l’édition actuelle. Il était la recrue la plus monstrueuse du groupe. L’Alabama recrute des machines et c’est vraiment « chaud » de voir le grand intérêt qu’ils lui portent.

«Après le match, nous nous sommes retrouvés dans une salle privée et Nick Saban est venu nous rejoindre», a ajouté Masson. Lorsqu’il reconnut Steve, il s’arrêta immédiatement pour venir le voir. Il a tout arrêté. C’était un moment exceptionnel.

Masson a regardé le match comme un fan alors que l’homme de 6 pieds 4 pouces et 275 livres regardait tout ce qui se passait sur le terrain. « À un moment donné, Steve m’a dit qu’il irait bien et qu’il serait à la hauteur. »

Alors que les joueurs de Crimson Tide rentraient aux vestiaires à la mi-temps menés 20-7, l’entraîneur de la ligne défensive Freddie Roach a échangé quelques mots avec Bolo Mboumoua.

«Il m’a demandé si j’étais stressé parce que l’Alabama était mené 20-7 et je lui ai dit oui. Il m’a juste dit « Croyez » et de m’accrocher. On pouvait voir qu’il croyait en ses affaires et il avait raison.

Le Crimson a réussi l’un de ses plus grands retours après avoir été mené après 30 minutes en route vers une victoire 34-20.

Même si le week-end a été épuisant en raison du peu de sommeil, le leader des sacs et plaqués pour défaite dans le circuit collégial de Division 1 était très heureux de sa visite éclair à Tuscaloosa. « Ce week-end a été bien car il m’a montré quel est l’objectif que je veux atteindre. En voyant tout cela, je me rends compte que je ne travaille pas pour rien.

Excellente relation avec le coach du poste

Après le match et la rencontre des recrues, le produit des Béliers de Montignac Polyvalente à Lac-Mégantic a pris un repas avec l’entraîneur de la ligne défensive Freddie Roach.

«Je suis allé en Alabama pour établir des liens», a-t-il expliqué. J’ai une bonne relation avec l’entraîneur Roach. Au début, il pensait qu’il m’utilisait comme ailier défensif. Il est également possible qu’il m’utilise comme tacle. Je jouerai dans la position où je répondrai le mieux.

Faisant pencher la balance à 260 livres cet été, l’athlète d’origine camerounaise arrivée au Québec à l’âge de 12 ans a pris 15 livres.

« Mon poids bouge vite, mais je suis tout aussi rapide, sinon plus rapide. »



journaldemontreal

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page