Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Le plus grand transfert mondial de richesse aura bientôt lieu – Boursorama

Au décès du souscripteur d’un contrat d’assurance vie, les sommes investies dans celui-ci sont transmises aux bénéficiaires du contrat. Les compagnies d’assurance souhaitent garder ces nouveaux titulaires de contrat dans leur giron. (Crédit photo : Shutterstock)

Les assurés de plus de 65 ans détiennent 40 % des actifs actuellement sous gestion, selon le rapport World Life Insurance 2023 de l’Institut de recherche Capgemini. Ces assurés sont amenés à transférer leur capital dans les années à venir. Pour les professionnels, l’enjeu est crucial. Ils doivent se préparer à participer à la plus grande transmission intergénérationnelle de richesse jamais vue.

Résumé:

  • Les montants historiques doivent être transmis via l’assurance vie

  • Objectif des assureurs et des banques : Une meilleure compréhension des besoins des clients

  • Deuxième objectif des assureurs et des banques : Renforcer la communication

  • Le secteur n’est pas encore tout à fait prêt pour le prochain transfert de richesse

Les montants historiques doivent être transmis via l’assurance vie

Les chiffres révélés par le rapport World Life Insurance 2023 de Capgemini donnent le vertige. Le secteur de l’assurance-vie est sur le point de connaître le plus grand transfert de richesse intergénérationnel jamais réalisé. Les assurés vie âgés de plus de 65 ans détiennent aujourd’hui 40 % des actifs sous gestion. Cette génération de seniors s’apprête à transférer une somme astronomique de 7 800 milliards de dollars à ses héritiers d’ici 2040. Les compagnies d’assurance et les banques doivent faire face à ces transferts massifs d’argent à venir. En coulisses, ils ont commencé à se préparer. Le rapport CapGemini révèle des pistes de travail possibles.

Objectif des assureurs et des banques : Une meilleure compréhension des besoins des clients

La rétention des héritiers est un enjeu majeur pour les compagnies d’assurance et les banques. Selon le rapport de World Life Insurance, l’objectif est de bouger «

d’une approche centrée sur le produit à un modèle opérationnel centré sur le client

« . En termes clairs, des solutions doivent être proposées »

hyper-personnalisé

» et un parcours client simplifié au maximum.

L’objectif est de maintenir un équilibre entre technologie et accompagnement humain. Qui n’a jamais perdu patience avec un chatbot par exemple ? Discuter avec « un vrai conseiller » est parfois indispensable. L’enjeu pour les assureurs et les banques est donc de considérer l’IA uniquement comme un outil d’accompagnement pour mieux accompagner les clients. Dans cette optique, nous devons éviter la déshumanisation des relations humaines.

Deuxième objectif des assureurs et des banques : Renforcer la communication

En renforçant le contact avec les clients, les acteurs de l’assurance peuvent améliorer leur accompagnement. Comment? En anticipant le dialogue et en interagissant le plus en amont possible avec les clients et leurs héritiers. Le transfert de l’assurance vie en cas d’héritage ou de donation amène souvent les familles à se poser beaucoup de questions. La fidélisation des clients et des assurés passe donc également par une approche humaine renforcée. In fine, les sommes à transmettre sont converties en opportunités d’engagement.

Le secteur n’est pas encore tout à fait prêt pour le prochain transfert de richesse

19% : c’est le nombre d’assureurs qui s’appuient sur des technologies de pointe pour :

  • Rationaliser les opérations,

  • Enrichir l’expérience client,

  • S’intégrer dans les écosystèmes émergents,

  • Accélérez la prise de décision grâce aux données mises à disposition.

Pour ce prochain grand rendez-vous, les compagnies d’assurance doivent redoubler d’efforts. Ils placent la digitalisation au cœur de leur nouvelle stratégie de croissance.

Population vieillissante : opportunités d’investissement dans les résidences seniors et la télémédecine

Avant de transmettre le capital disponible sur leurs contrats d’assurance vie, les seniors ont des besoins spécifiques en matière de logement, de santé et de services financiers. Le vieillissement de la population présente des défis. Il ouvre de nouvelles opportunités d’investissement, notamment dans les résidences seniors et la télémédecine.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page