Skip to content
Le Portugal prend la défense du milliardaire russe sanctionné par le Royaume-Uni — RT Business News


Lisbonne a annoncé jeudi que les sanctions de Londres contre Roman Abramovich, qui a la nationalité portugaise, ne s’appliquent pas en Europe, puisque le Royaume-Uni a quitté l’Union européenne.

Dans une déclaration consultée par Reuters, le ministère de la Justice du Portugal a également déclaré que les sanctions de l’UE contre les oligarques russes suite à l’offensive militaire de Moscou en Ukraine n’incluent pas le retrait de la citoyenneté de quelqu’un.

L’annonce intervient alors que le Royaume-Uni a gelé les avoirs de sept hommes d’affaires russes de premier plan, dont le propriétaire du Chelsea FC, Roman Abramovich. La répression contre les oligarques russes fait partie des sanctions occidentales sur le conflit en Ukraine. Les actifs du Chelsea Football Club ont également été bloqués, ce qui signifie qu’Abramovich ne pourra plus vendre son équipe basée à Londres.


Pendant ce temps, en janvier, Lisbonne a ouvert une enquête sur la tentative réussie d’Abramovich de devenir citoyen du pays l’année dernière. L’enquête a été déclenchée par des doutes sur la légalité du processus.

L’homme d’affaires d’origine russe a obtenu la nationalité portugaise en avril 2021 sur la base d’une loi offrant la naturalisation aux descendants de juifs séfarades qui ont été expulsés de la péninsule ibérique pendant l’Inquisition médiévale.

Pour plus d’histoires sur l’économie et la finance, visitez la section commerciale de RT

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.