Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Le président sud-africain pourrait se rendre en Russie pour un sommet – médias – RT Africa


La présence de Cyril Ramaphosa élèverait le statut du forum Russie-Afrique, ont déclaré deux diplomates à Vedomosti

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa pourrait figurer parmi plusieurs chefs d’État présents au sommet Russie-Afrique à Saint-Pétersbourg le mois prochain, a rapporté Vedomosti vendredi.

Selon deux sources diplomatiques citées par le journal russe, avoir Ramaphosa comme invité de haut rang aurait significativement «relever le statut » de l’événement.

Le deuxième sommet Russie-Afrique, ainsi que le Forum économique et humanitaire, se tiendra dans la deuxième ville de Russie du 26 au 29 juillet, avec des dizaines de représentants africains attendus.

La première de ces réunions, qui s’est tenue à Sotchi en 2019, a réuni de nombreux responsables des 54 pays africains, dont 45 étaient représentés par des chefs d’État et de gouvernement.

L’ambassadeur itinérant du ministère russe des Affaires étrangères et président du secrétariat du Forum de partenariat Russie-Afrique, Oleg Ozerov, a qualifié le premier sommet de « événement historique” et a déclaré que le prochain rassemblement renforcera les liens de Moscou avec le continent.

Ozerov a confirmé la semaine dernière que la majorité des pays africains avaient accepté les invitations à participer au forum mais n’a pas précisé combien, a rapporté Vedomosti. Le gouverneur de Saint-Pétersbourg, Alexander Beglov, a déclaré que la ville avait l’intention de travailler avec les pays africains sur une variété de questions affectant le continent, notamment «la conception et la construction d’installations d’approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées.

La Russie prévoit de signer des accords de coopération dans le domaine du tourisme avec les organisations concernées au Maroc, au Kenya, en Namibie, en Égypte, en Tunisie et en Angola, selon Beglov.

L’Afrique du Sud a toujours entretenu des liens étroits avec la Russie, à la fois en tant que membre des BRICS et en raison de l’histoire de soutien de Moscou au mouvement anti-apartheid. Ramaphosa faisait partie d’une initiative diplomatique avec six autres États africains cherchant à négocier une résolution pacifique du conflit ukrainien ce mois-ci.


L’équipe africaine a présenté une proposition en dix points au président russe Vladimir Poutine et au dirigeant ukrainien Vladimir Zelensky lors d’une mission diplomatique à la mi-juin. La formule de paix comprend la reconnaissance de la souveraineté de la Russie et de l’Ukraine, la poursuite des exportations de céréales sans entrave et une désescalade des combats.

Le secrétaire de presse du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que les pourparlers avec la délégation africaine se poursuivraient et que le plan contenait des idées qui pourraient être mises en œuvre.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page