le principe de la révision de la loi de finances 2024 est acté

Début mai, le FMI et les autorités de la RDC ont trouvé un accord pour débloquer la sixième et dernière tranche d’un crédit d’un milliard et demi de dollars sur trois ans en faveur de la RDC. Le Fonds monétaire international (FMI) estime que des réformes clés ont été mises en place à Kinshasa. Les deux parties ont également travaillé sur une révision à la baisse du budget congolais pour 2024.

Le principe de la révision de la loi de finances 2024 est désormais mis en œuvre en RDC, après un travail conjoint avec le Fonds monétaire international (FMI). Selon des sources gouvernementales, cette révision doit traduire des efforts accrus en matière de sécurité. Comme l’année dernière, les dépenses exceptionnelles dans ce domaine resteront encore très élevées en raison de la persistance des violences, notamment dans l’est de la RDC.

Lire aussiMines en RDC : la société civile appelle la justice à agir autour du « contrat du siècle »

La révision vise également à protéger le niveau des investissements, tout en contenant les dépenses dites « de fonctionnement ». A cet égard, le Chef de l’Etat a chargé la Première Ministre, Judith Suminwa, de prendre en compte cet aspect dans la composition et la direction du nouveau gouvernement.

En savoir plus sur RFI

Quitter la version mobile