Skip to content
Le rapport Drdo révèle de graves défauts de batterie dans les scooters électriques qui ont pris feu

Le Centre pour la sécurité des explosifs et de l’environnement de l’Organisation de recherche et de développement pour la défense (DRDO) a soumis lundi le rapport d’enquête concernant les scooters électriques qui ont pris feu au ministère des Transports routiers et des Autoroutes de l’Union (MoRTH).

La sonde a trouvé de graves défauts dans les batteries, notamment des cellules de mauvaise qualité, un manque de fusible, des problèmes de gestion thermique et un système de gestion de batterie (BMS).

En outre, l’enquête a identifié des problèmes spécifiques à chaque entreprise et des défaillances de la part d’agences de test telles que l’Automotive Research Association of India.

(ARAI) et le Centre international de technologie automobile (ICAT) pour effectuer des contrôles surprises auprès des constructeurs.

A lire aussi :

En outre, il a identifié des lacunes dans la vérification des échantillons aléatoires et a demandé aux entreprises de s’assurer que toutes les cellules sont soigneusement testées et que les meilleures pratiques mondiales sont suivies.

Partageant le rapport avec Ola, Okinawa, Jitendra EV, Pure EV et Boom Motors, MoRTH a demandé aux entreprises liées aux incendies récents de mettre en place des laboratoires de test pour les cellules et a demandé aux représentants des fabricants de scooters électriques de soumettre une explication sur les conclusions du rapport.

Ces derniers temps, de nombreux incidents de véhicules électriques (VE) ont pris feu et ont entraîné la mort ainsi que des blessures graves chez des personnes.

Plus tôt, le ministre de l’Union, Nitin Gadkari, a déclaré que les entreprises jugées négligentes seraient pénalisées et qu’un rappel de tous les véhicules électriques défectueux serait ordonné après avoir reçu le rapport d’un groupe d’experts qui a été formé pour enquêter sur la question.

Première publication: IST


cnbctv18-forexlive-benzinga

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.