le Rassemblement National en ordre de marche pour les élections législatives

Publié


Mise à jour


Durée de la vidéo : 2 minutes

Le Rassemblement national a atteint 31,4% des voix aux élections européennes dimanche 9 juin, ce qui a conduit Emmanuel Macron à dissoudre l'Assemblée.  Alors que se préparent des élections législatives anticipées, le parti se dit désormais prêt à gouverner, seul ou avec des alliés.

Dissolution de l’Assemblée nationale : le Rassemblement national déjà en ordre de marche pour les législatives
Le Rassemblement national a atteint 31,4% des voix aux élections européennes dimanche 9 juin, ce qui a conduit Emmanuel Macron à dissoudre l’Assemblée. Alors que se préparent des élections législatives anticipées, le parti se dit désormais prêt à gouverner, seul ou avec des alliés.
(France2)

Le Rassemblement national a atteint 31,4% des voix aux élections européennes dimanche 9 juin, ce qui a poussé Emmanuel Macron à dissoudre l’Assemblée. Alors que se préparent des élections législatives anticipées, le RN se dit désormais prêt à gouverner, seul ou avec des alliés.

Dans la cour d’un hôtel niçois, des militants du Rassemblement national (RN) ne s’en rendent pas encore compte. Dans les Alpes-Maritimes, la liste de Jordan Bardella a recueilli près de 38% des voix. Ils veulent croire à une nouvelle victoire électorale. « Nous pousserons Emmanuel Macron à la cohabitation (et) à nommer Jordan Bardella comme Premier ministre », assure Andrea Orabona. Le RN n’a pas attendu pour diffuser une image de campagne du candidat. Devant le siège du parti, les cadres défilent en prétendant que tout est prêt.

« Nous avions prévu le plan Matignon. Nous y travaillons depuis six mois, nous avions donc anticipé qu’il y aurait des élections législatives anticipées.», assure Julien Sanchez, vice-président du RN. L’heure est déjà aux négociations. La tête de liste Reconquête, Marion Maréchal, s’est entretenue avec Jordan Bardella et Marine Le Pen. Aucun accord n’a été trouvé, mais il y a une volonté de rapprochement, de l’extrême droite à la droite. Comme dimanche soir, les responsables du parti ont prévu de travailler toute la nuit, ce lundi 10 juin.