Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Le RC Lens vise l’exploit à Arsenal pour avoir un aperçu des huitièmes de finale

Lens se déplace à Londres pour affronter Arsenal mercredi à 21 heures, en espérant rééditer la même performance qu’à l’aller (victoire 2-1). Les Sang et Or, qui veulent entretenir le rêve d’une qualification pour les huitièmes de finale, sont pour le moment dans une position défavorable dans leur groupe de Ligue des Champions – troisièmes, à égalité de points avec le PSV Eindhoven (5 points chacun).

3 minutes

Les Sang et Or relancent à Londres ? Le RC Lens se déplace face à Arsenal pour la cinquième journée de la phase de groupes de la Ligue des champions, mercredi 29 novembre à 21 heures, avec l’intention de rééditer la même performance qu’à l’aller (victoire 2-1).

C’est une montagne que les Sang et Or vont tenter de gravir dans la capitale anglaise, face au favori naturel de la poule B, qui a pris les commandes de la Premier League le week-end dernier. Mais s’ils atteignent le sommet, ils resteront en course pour participer aux jeux de printemps de la plus prestigieuse compétition européenne, réunissant les 16 meilleures équipes à l’issue de la première phase.

Mais avant de danser avec les stars, il y a un chemin à parcourir et il est semé d’embûches. Parmi eux, le PSV, qui a battu les Lensois à Eindhoven (1-0) lors de la dernière journée d’un match qui ne devrait pas être perdu.

Troisième avec cinq points, Lens n’a plus l’avantage des confrontations directes avec le club néerlandais, deuxième avec le même nombre d’unités. Si le club artésien perd à Londres et que le PSV gagne à Séville dans le même temps, il ne pourra qu’espérer la troisième place menant à la Ligue Europa.

En tête du groupe, Arsenal (9 points) est tout proche d’atteindre les huitièmes de la compétition. Il lui suffit de ne pas perdre contre Lens, ni même d’espérer une défaite du PSV en Andalousie, auquel cas même un revers ne l’empêcherait pas d’accéder à la table finale.

Non content de devoir en découdre avec des Gunners en forme, qui viennent de prendre les commandes de la Premier League, le RC Lens pourrait aussi être privé de son roc défensif Kevin Danso, déjà absent de Clermont ce week-end, en raison d’une « douleur ressentie ». à la fin de la semaine ».

Avec de bons souvenirs de l’exploit de Wembley en 1998

Mais il y a des raisons d’espérer. Il faut tout d’abord rappeler la grande réussite du match aller au Stade Bollaert, lorsque le club du bassin minier a renversé Arsenal dans une ambiance extraordinaire.

Les joueurs de Franck Haise avaient déployé une énergie folle pour empêcher les joueurs de Mikel Arteta de mettre en œuvre leur jeu offensif léché. Ils ont également su faire preuve d’une grande justesse technique pour inscrire deux jolis buts, et d’une admirable force mentale pour égaliser puis prendre l’avantage.

La défaite à Eindhoven, après avoir concédé le nul à domicile à l’aller contre ce même adversaire (1-1), ne doit pas faire oublier le superbe élan du club artésien, engagé dans une série de huit matches sans défaite en Ligue 1. ce qui lui permet de remonter à la sixième place après avoir végété dans les profondeurs du classement.

En championnat, le club artois n’a pas encaissé le moindre but lors de ses cinq derniers matches et a retrouvé du verve en attaque, marquant huit fois sur cette période.

Et puis au-delà des chiffres et de sa bonne dynamique actuelle, Lens peut aussi se souvenir d’un de ses plus grands exploits européens, lorsqu’il réussit à s’imposer contre les Gunners à Wembley (0-1) devant 73 707 personnes, il y a presque exactement 25 ans. Le 25 novembre 1998, un but de Michaël Debève donne la victoire aux Lensois. Un écart en leur faveur mercredi soir, aussi minime soit-il, suffira à leur bonheur.

Avec l’AFP

France 24 Sport

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page