Le Royaume-Uni veut augmenter son budget militaire pour lutter contre la « tyrannie »

C’est depuis Varsovie, où il a rencontré le Premier ministre polonais, Donald Tusk, que Rishi Sunak a annoncé le 23 avril que le Royaume-Uni était désormais sur la sellette. « Pied de guerre ». Face à un monde « de plus en plus dangereux », le Premier ministre britannique a annoncé sa volonté de porter les dépenses de défense du pays à 2,5% du produit intérieur brut (PIB) d’ici 2030, rapporte le quotidien Le gardien.

« Alors que nos adversaires se regroupent, nous devons passer à la vitesse supérieure pour défendre notre pays, nos intérêts et nos valeurs. » a défendu le conservateur, soulignant un « axe des États autoritaires avec des valeurs différentes des nôtres » dont la Russie, l’Iran, la Corée du Nord et la Chine, complète le BBC. Un changement de doctrine alors que des décennies de coupes budgétaires ont mis à mal les capacités militaires du pays, au point d’inquiéter ses alliés occidentaux.