Le saxophoniste américain David Sanborn, qui accompagnait David Bowie, Bruce Springsteen et Stevie Wonder, est décédé

Le musicien David Sanborn, décédé dimanche, a travaillé avec plusieurs stars de la chanson. Il est également apparu sur scène au légendaire Festival de Woodstock avec le Paul Butterfield Blues Band.

France Télévisions – Culture Edito

Publié


Temps de lecture : 1 min

Le saxophoniste américain David Sanborn, dont l’influence s’est étendue bien au-delà du monde du jazz grâce à ses collaborations avec David Bowie, Stevie Wonder et Bruce Springsteen, est décédé à l’âge de 78 ans des suites d’un cancer.

Le musicien « décédé dimanche après-midi 12 mai, après une longue bataille contre le cancer de la prostate »dont il souffrait depuis 2018, selon un message publié sur sa page Facebook.

Il était reconnu comme un grand nom du jazz, mais aussi comme un artiste inclassable, qui s’est essayé à une infinie variété de genres musicaux : jazz fusion, latin jazz, disco, funk, pop, rock, soul et même blues. En six décennies d’une carrière prolifique, il a sorti 25 albums et remporté six Grammy Awards.

Ses compétences de technicien hors pair lui ont permis de collaborer avec des monstres sacrés de la musique : il joue notamment un solo mémorable sur le titre Jeunes Américains de David Bowie, apparaît sur l’album Livre parlant par Stevie Wonder, et Né pour courir par Bruce Springsteen. Il a également accompagné les Rolling Stones, et s’est produit sur scène au légendaire Festival de Woodstock avec, entre autres, le Paul Butterfield Blues Band.

Né à Tampa (Floride) en 1945, il grandit dans le Missouri, au sud des États-Unis. Atteint de poliomyélite – une maladie qui affecte le système nerveux et provoque des paralysies – durant son enfance, il commence à jouer du saxophone sur conseil d’un médecin, pour renforcer ses capacités pulmonaires. Malgré son diagnostic de cancer en 2018, il a continué à filmer fréquemment et avait encore des scènes prévues pour l’année suivante.

Quitter la version mobile