Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Le « Sommet des Trois Bassins » se termine au Congo — RT Africa


Brazzaville a accueilli un sommet consacré aux trois plus grandes zones forestières tropicales du monde

Cherchant à conserver et à restaurer les grandes forêts tropicales des bassins de l’Amazonie, du Congo et de Bornéo-Mékong, le « Sommet des Trois Bassins » s’est tenu à Brazzaville, capitale de la République du Congo, entre le 26 et le 28 octobre, pour créer un coalition mondiale.

Le sommet avait deux objectifs principaux : construire une coalition mondiale pour accélérer la transition vers des énergies propres, et renforcer la collaboration entre ces bassins, considérés comme les « poumons écologiques » du monde.

Un plan en sept points pour protéger les forêts tropicales a été annoncé par les pays participants. Divers mécanismes de financement ont été explorés par les dirigeants des organisations intergouvernementales pour aider les pays en développement à conserver leurs écosystèmes vitaux.

Les participants ont souligné l’importance que jouent les forêts tropicales dans la lutte contre le changement climatique mondial.

« Nous avons réalisé qu’unir nos forces est une nécessité absolue, et nous avons reconnu que l’initiative d’unir les trois bassins s’inscrit dans une dynamique inévitable,« , a déclaré la ministre de l’Environnement de la République du Congo, Arlette Soudan Nonault.

Le Fonds mondial pour la nature a souligné qu’il est essentiel de déployer davantage d’efforts pour consolider et renforcer la collaboration entre les trois régions afin de favoriser une action réelle pour mettre fin à la déforestation.

Selon le directeur du WWF pour le Bassin du Congo, le Dr Martin Kabaluapa Kapinga, les dirigeants des Trois Bassins doivent «utiliser cet élan renouvelé pour favoriser des actions concrètes visant à restaurer les forêts, à renforcer la coopération scientifique et technique, à stopper et inverser la perte de biodiversité et à adopter des mesures pour faire face à la crise climatique.


La République du Congo a signé une feuille de route pour un partenariat avec l’UE dans le secteur forestier lors du sommet. L’objectif est d’étendre la superficie des forêts protégées, réhabilitées ou gérées de manière durable d’ici 2030, de générer davantage d’emplois dans l’industrie et de réduire la perte de forêts.

Ces bassins sont responsables d’environ les trois quarts de toute la biodiversité mondiale et de 80 % de la couverture forestière mondiale.

Plus de 3 000 participants, dont des représentants de gouvernements, d’organisations internationales, d’ONG, de chercheurs, de scientifiques et autres, ont pris part à cet événement.

Parmi les dirigeants africains présents figuraient les dirigeants de la RD Congo, du Kenya, de Sao Tomé et Principe, de Guinée équatoriale, de Guinée-Bissau, du Burundi, du Ghana, des Comores, de la République centrafricaine et du Gabon. Les ministres des Affaires étrangères de Colombie et du Venezuela étaient également présents.

L’initiative a été applaudie par le président français Emmanuel Macron, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres et l’ancien président brésilien Lula par vidéoconférence.

Le voyage jusqu’à Brazzaville n’a été fait par aucun des chefs d’État du bassin amazonien ou de Bornéo.

Le « Sommet des Trois Bassins » s’est tenu à la veille de la COP28, prévue en novembre aux Émirats arabes unis.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page