Skip to content
Le tribunal revient sur le mandat de vaccin de Biden


L’application de la règle sur les vaccins a de nouveau été interrompue après des mois de querelles devant les tribunaux

Une cour d’appel américaine a accepté de retarder le mandat de vaccination de la Maison Blanche pour les travailleurs fédéraux, mettant temporairement l’exigence en pause après qu’une décision précédente a déclaré qu’elle pourrait aller de l’avant.

La 5e Cour d’appel du circuit américain de la Nouvelle-Orléans a rendu lundi une ordonnance pour suspendre l’application de l’exigence de vaccin, qui a rebondi de juge en juge dans une longue bataille juridique. Alors qu’une décision antérieure en avril a levé l’interdiction du mandat, la dernière décision a déclaré qu’il resterait en attente pendant que le tribunal entendait l’affaire.

En janvier, le juge de district américain Jeffrey Brown a imposé une injonction initiale à l’échelle nationale sur la règle, qui exige que la plupart des travailleurs fédéraux soient vaccinés contre Covid-19, mais un panel distinct de juges a déterminé plus tard que Brown n’avait pas la compétence appropriée et que ceux qui contestaient le mandat disposait encore d’autres recours.

Lire la suite

Biden prédit une « deuxième pandémie »

Le même panel a maintenant accepté de reconsidérer cette décision, affirmant qu’elle permettra aux 17 juges du tribunal d’examiner la question avant qu’une décision finale ne soit prise. La règle devait revenir en vigueur le 31 mai, bien que l’on ne sache pas dans quelle mesure elle a été appliquée depuis.

Le président Joe Biden a imposé le mandat aux travailleurs fédéraux en septembre dernier, provoquant une vague de litiges contestant cette décision avant l’injonction de janvier. Une règle distincte qui aurait obligé les entreprises américaines de 100 employés ou plus à exiger des vaccinations a été annulée par la Cour suprême plus tôt cette année, bien que la Maison Blanche ait néanmoins exhorté les entreprises à appliquer la mesure de toute façon.

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.