Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

« L’économie ralentit » : nos PME veulent diversifier leurs carnets de commandes

« L’économie ralentit », a répondu spontanément un entrepreneur québécois au Journal qui lui a demandé quels étaient ses principaux enjeux, en marge d’un Salon national des entrepreneurs, sur la Rive-Sud de Montréal, jeudi.

« Le défi est de continuer à développer les affaires. C’est pour cela que nous sommes ici », a expliqué Nicholas Lajoie, président de MLG Peinture Industrielle, qui s’est déplacé de Louiseville, en Mauricie, pour assister à la journée des fournisseurs de Sous-traitance Industrielle Québec (STIQ). à Boucherville.

« Nous avons réussi à maintenir le même rythme, mais en recherchant d’autres clients. Nous avons dû en remplacer certains car certains avaient une demande considérablement réduite. La clé est vraiment de renouveler la clientèle et de la maintenir», a-t-il résumé.

L’ancien dirigeant de Saputo, qui a fondé il y a quatre ans sa PME de sept employés et dont le chiffre d’affaires avoisine déjà les 2 millions de dollars, a le vent en poupe.

Les fournisseurs du Cirque du Soleil et du Lion Électrique lui font confiance. Le carnet de commandes est là, mais certains vents contraires soufflent également.

« Nous sommes dans une bataille constante là-bas. On essaie d’avoir la plus grande clientèle possible pour avoir le plus de secteurs possible», a également partagé Steve Fortier, vice-président d’Optimétal 360, à Montmagny, rencontré lors du même événement.

Dominique Lizotte et Steve Fortier sont vice-présidents d’Optimétal 360.

Photo Francis Halin

Comme eux, de nombreux patrons de PME s’inquiétaient du ralentissement économique, qui s’est fait sentir dans certains contrats ces derniers mois.

Chaque année, Le journal va à la rencontre des dirigeants de ces entreprises qui font battre le cœur économique du Québec, mais lors de ce 17e édition, si la pénurie de main d’œuvre était encore sur toutes les lèvres, c’était bel et bien l’économie qui les inquiétait le plus.

1,3 million de dollars d’aide

Pour donner un coup de pouce au STIQ, Québec lui a accordé une aide de 1,3 million de dollars afin qu’il puisse aider nos entreprises en améliorant ses services.

Rappelons que la mission du STIQ est d’améliorer la compétitivité de nos entreprises manufacturières pour propulser l’économie québécoise.

Plus tôt dans la journée, la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) a publié son indice de confiance des PME, au plus bas depuis la crise sanitaire.

« Les propriétaires de PME se demandent ce que les prochains mois leur réservent, surtout compte tenu de la situation géopolitique internationale et de la date limite de remboursement du prêt du Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes de janvier 2024, qui approche à grands pas. non», a déclaré Andreea Bourgeois, directrice de l’économie à la FCEI, dans un communiqué.

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.


journaldemontreal-boras

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page