Les agences Fitch et Moody’s maintiennent inchangée la note souveraine de la France, établie respectivement aux niveaux « AA- » et « Aa2 ».

« Cette décision doit nous inviter à redoubler de détermination pour assainir nos finances publiques », a réagi vendredi le ministre de l’Economie Bruno Le Maire.

Publié


Mise à jour


Temps de lecture : 1 min

Les échelles de notation de Moody's apparaissent sur un écran de téléphone le 26 avril 2024. (JEAN-MARC BARRERE / HANS LUCAS / AFP)

Les agences Fitch et Moody’s ont annoncé maintenir inchangée la note souveraine de la France, établie respectivement aux niveaux « AA- » Et « Aa2 »Vendredi 26 avril. L’agence de notation Moody’s a maintenu le note souveraine de la Franceau niveau « Aa2 » avec une perspective stable, jugeant le risque de défaut très faible malgré la récente détérioration des finances publiques du pays. L’agence de notation Fitch, qui a abaissé l’an dernier la note souveraine de la France, l’a laissée inchangée, au niveau « AA-«  avec des perspectives stables.

« Cette décision doit nous inviter à redoubler de détermination pour assainir nos finances publiques et atteindre l’objectif fixé par le Président de la République : être sous la barre des 3% de déficit en 2027 »a déclaré le ministre de l’Économie Bruno Le Maire dans un communiqué.

Le déficit public français a sensiblement diminué, à 5,5 % du PIB en 2023 au lieu des 4,9 % espérés. Avec une dette de 110,6 % du PIB, elle possède le troisième taux d’endettement le plus élevé de l’Union européenne après la Grèce et l’Italie.