Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Les agriculteurs canadiens ont planté la plupart du blé en 22 ans, plus que prévu


Par Rod Nickel

WINNIPEG (Manitoba), le 28 juinLes agriculteurs canadiens ont semé le plus de blé en 22 ans, légèrement plus que prévu, et ont également planté plus de canola que ne le prévoyait l’industrie, selon un rapport du gouvernement publié mercredi.

Le Canada est le quatrième exportateur mondial de blé et le plus grand expéditeur de canola, qui produit principalement de l’huile végétale. La production de blé du pays est particulièrement importante cette année avec de fortes pluies et la sécheresse qui frappent les cultures de blé en Chine et le États-Unis respectivement.

Certaines parties des Prairies canadiennes sont également sèches, ce qui soulève des inquiétudes quant aux rendements.

Statistique Canada a estimé les semis de tout le blé – y compris le blé d’hiver semé l’an dernier pour être récolté cet été – à 26,9 millions d’acres, au-dessus des attentes moyennes de l’industrie de 26,5 millions.

Les semis de blé ont augmenté de près de 7 % par rapport à il y a un an et sont les plus élevés depuis 2001. Il s’agit de la quatrième plus grande superficie de blé jamais enregistrée lorsque le blé d’hiver est inclus, que Statistique Canada suit depuis 1997.

Les agriculteurs canadiens ont planté plus de blé en raison des prix élevés et parce qu’il résiste relativement bien à la sécheresse, mais les rendements du blé et du canola pourraient s’avérer légèrement inférieurs à la normale, a déclaré Bruce Burnett, directeur des marchés et de la météo chez MarketsFarm.

« Je suis très préoccupé par la sécheresse dans les Prairies », a déclaré Burnett. « Nous avons besoin de pluies pratiquement immédiatement et il ne semble pas que nous ayons cela dans les 10 premiers jours de juillet. »

Les cultures du sud de l’Alberta, de l’ouest de la Saskatchewan et du sud-ouest du Manitoba semblent particulièrement stressées, a déclaré Burnett.

Les agriculteurs ont planté 22,1 millions d’acres de canola, ce qui est supérieur à l’estimation d’avril de Statistique Canada de 21,6 millions et 3 % de plus que l’an dernier. L’estimation commerciale moyenne était de 21,8 millions d’acres.

L’estimation étonnamment élevée du canola de Statistique Canada pourrait peser sur les prix, a déclaré Lawrence Klusa, président de Seges Markets.

« Le marché a suivi une tendance à la baisse et l’estimation plus élevée pour le canola ne va pas aider », a déclaré Klusa.

Contrats à terme sur le canola de novembre d’ICE Canada RSX3 baissé de 1,3 %.

Les agriculteurs ont réduit les semis d’avoine, de lentilles et de pois.

(Reportage de Rod Nickel à Winnipeg; édité par John Stonestreet)

((rod.nickel@thomsonreuters.com)(1 204 230 6043)(Messagerie Reuters : rod.nickel.thomsonreuters.com@reuters.net))

Les vues et opinions exprimées ici sont les vues et opinions de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de Nasdaq, Inc.

nasdaq

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page