Skip to content
Les Alouettes ne font pas le poids face aux Blue Bombers

Montréal s’est incliné 35-20 contre Winnipeg jeudi, un résultat qui ne reflète pas le rythme du match, qui est demeuré serré pendant une cinquantaine de minutes grâce à une prestation inspirée de la défensive des Alouettes, et plus particulièrement du secondaire.

Les troupes de Danny Maciocia ont donné du fil à retordre aux Blue Bombers, qui se sont échappés en fin de match. Incapables de capitaliser sur quatre revirements commis par le quart Zach Collaros, dont un trio d’interceptions, les Alouettes en ont subi les conséquences.

Seuls trois points se sont ajoutés au tableau d’affichage dans ces circonstances, trop peu pour espérer renverser le géant manitobain, qui a flanché malgré tout.

Celui-ci fait vraiment mal […] Le problème que nous avons est que nous sommes incapables de gérer un peu d’adversité. Nous recherchons des problèmesdéclare l’entraîneur-chef par intérim et directeur général des Alouettes.

 » C’est dur à prendre. On doit jouer 60 minutes, mais j’ai l’impression qu’on en a joué 45… »

Une citation de Marc-Antoine Dequoy, sécurité des Alouettes de Montréal

La défense se démarque

Les Birds ne pouvaient pas espérer un meilleur début de match, gracieuseté de l’unité défensive qui s’est rapidement imposée avec deux revirements au premier quart et une pression accrue sur Collaros.

Le demi défensif Wesley Sutton a donné le ton avec une interception sur la première passe de Collaros. Un changement de possession précipité qui a préparé le terrain pour le placement de David Côté.

Aux portes de la zone payante, en situation de troisième tenu et deux yards à parcourir, Maciocia a lancé les dés en choisissant de laisser son attaque sur le terrain, en début de deuxième quart-temps, au lieu d’opter pour un coup de pied d’une courte distance latérale. .

Le pari n’a pas payé. Pire encore, les Blue Bombers ont répondu avec une séquence offensive de 100 verges qui s’est terminée sur la terre promise lorsque le receveur Dalton Schoen, qui d’autre, a repris l’offre de Collaros. La recrue en herbe a sept touchés au compteur, un sommet dans le circuit Ambrosia.

Peu avant la mi-temps, cependant, Collaros s’est de nouveau fait voler le ballon suite à une longue passe qui a trouvé preneur entre les mains du demi défensif Najee Murray.

Un léger retard de quatre points à la pause rendu possible grâce à la tenue du bataillon défensif, aux antipodes de son homologue offensif, qui s’est contenté de miettes.

Nous avons eu la chance d’obtenir des points. Malheureusement, nous n’avons pas pu profiter de la façon dont nous jouions en défensese lamente Maciocia.

Quand vous avez le ballon si près de la zone d’en-but adverse deux fois, comme nous l’avons fait, mais que vous n’obtenez que trois points, c’est inacceptable. Nous devons capitaliser sur nos opportunités. Si c’est 14-0 et non 3-0 alors, le match est complètement différentajoute le quart-arrière Trevor Harris.

Meneurs offensifs des Alouettes

D’ailleurs

  • Trevor Harris : 16 pour 26, 127 yards, 1 touchdown et 2 interceptions
  • Dominique Davis : 4 pour 5, 76 verges et 1 touché

En exécutant

  • Jeshrun Antwi : 10 portées et 45 verges
  • Fête tavienne : 5 courses et 23 verges
  • Dominique Davis : 2 courses et 8 verges

Par les airs

  • Eugène Lewis : 9 attrapés et 123 verges
  • Reggie White Jr. : 2 attrapés, 33 verges et 1 touché
  • Jake Wieneke : 3 attrapés et 17 verges
  • Hergy Mayala : 2 attrapés et 15 verges
  • Tyson Philpot : 2 réceptions, 9 verges et 1 touché

Indiscipline, encore et encore

De retour sur le terrain, les Alouettes ont réduit l’écart à 7-6 après que David Côté ait inscrit son deuxième panier du match.

Fidèles à eux-mêmes, les hôtes se sont ensuite tiré une balle dans le pied avec des pénalités coûteuses, dont une qui a donné une seconde vie à l’attaque des Collaros. Le pivot star n’en demandait pas tant. Il s’est associé au receveur Rasheed Bailey pour faire payer les Montréalais.

Après un gros sac de son côté, le secondeur Tyrice Beverette a frappé un rival avec son casque, ce qui a entraîné une pénalité pour rudesse excessive, synonyme de premier essai pour les Blue Bombers.

C’est inacceptable! Je lui en ai un peu parlé ce soir, mais on en reparlera dimanche, c’est sûr.dit Maciocia, profondément en désaccord avec le geste de Beverette.

Le croupier de vitesse Tyson Philpot a pris les choses en main pour aider son équipe à égaliser le match 14-14. Il a d’abord remporté une longue victoire en tant que retourneur de dégagement, remplaçant Chandler Worthy, blessé, puis a marqué le touché en tant que receveur. Un converti en deux points a suivi.

Pour la troisième fois de la soirée, Collaros a vu l’un de ses relais se retrouver dans le camp adverse. Dequoy a fait preuve d’une grande concentration pour signer l’interception quelques instants avant le quart décisif, un jeu qui a enthousiasmé la foule au Stade Percival-Molson.

Mais encore une fois, les Alouettes n’ont pu profiter de ce énième revirement, et ce qui devait arriver arriva, les Blue Bombers explosèrent avec trois touchés, tandis que les Alouettes s’effondrèrent lorsque la mise monta d’un cran. .

Après avoir accordé un majeur au quart-arrière Dakota Prukop sur un coup de filet, qui a donné l’avance à Winnipeg 21-14, les protégés de Maciocia ont vu le match leur filer entre les doigts lorsque le retourneur de botté Janarion Grant a couvert la distance après un botté de dégagement.

Le touché a fait l’effet d’une douche froide dans l’effectif montréalais.

Il est important de ne pas abandonner. Après l’atterrissage des équipes spéciales, il est devenu amorphe. Bien sûr, c’est quelque chose que nous ne voulons pas, nous voulons gérer nos émotionsdit Dequoy.

Le porteur de ballon Brady Oliveira a creusé l’écart au sol et mis le match hors de portée des Alouettes, qui n’ont pas lâché prise, le pivot remplaçant Dominique Davies rejoignant le receveur Reggie White Jr. pour le majeur et l’honneur dans la dernière minute de jouer.

Chefs d’équipes défensives et spéciales

La défense

  • Adarius Picket : 9 tacles, 2 sacks et 1 échappé provoqué
  • Najee Murray : 3 tacles, 1 sack et 1 interception
  • Michée Awe : 5 plaqués
  • Wes Suton : 4 tacles et 1 interception
  • Tyrice Beverette : 3 tacles
  • Marc-Antoine Dequoy : 1 tacle et 1 interception
  • Nick Usher : 1 taclé et 1 ballon récupéré

Unités spéciales

  • David Côté : 2 placements en 3 tentatives
  • Tyson Philpot : 4 retours de coup d’envoi et 112 yards
  • Warren Newman : 2 retours de coup d’envoi et 20 verges, 2 retours de dégagement et 18 verges
  • Alexandre Gagné : 2 plaqués

Qui arrêtera les Blue Bombers ?

Jamais depuis qu’Edmonton en a remporté cinq de suite de 1978 à 1982, aucune équipe de la LCF n’a remporté trois titres de suite, ce que Winnipeg espère faire l’automne prochain.

Productive en attaque, hermétique en défense, l’équipe de l’entraîneur-chef Mike O’Shea ressemble à un rouleau compresseur depuis la saison dernière, elle aussi outrageusement dominée par Winnipeg.

Les défaites se comptent au compte-gouttes depuis que Collaros est installé aux commandes de l’unité offensive. Le pivot collectionne les victoires, comme en témoigne son bilan déconcertant de 28-2 en tant que partant des Blue Bombers, dont 5-0 en séries éliminatoires.

Les Blue Bombers sont également à un pas d’égaler l’important record d’équipe de 10 victoires pour commencer un calendrier. Rien pour aider la cause des Alouettes, qui se déplaceront à Winnipeg jeudi prochain pour clore cette série aller-retour.

La seule façon de les battre ou de se donner une chance, c’est de travailler, d’être opportuniste, ce qu’on n’était pas aujourd’hui, et de limiter les erreursconclut Maciocia.

canada

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.