Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Les arbitres de soccer québécois seront équipés de caméras portatives en 2024 | Vous avez vu?


Certains arbitres de soccer québécois seront équipés de caméras en 2024 afin de prévenir les cas de violences physiques et verbales, a appris Radio-Canada Sports.

Des projets pilotes visant à introduire cette nouvelle technologie auront lieu dans plusieurs associations régionales, mais les détails exacts doivent encore être déterminés.

Ils seront lancés dans certains coins du Québec pour la saison estivale 2024confirme Nathanaël de Wilde, le directeur de l’arbitrage de Soccer Québec, sans préciser quelles régions sont impliquées.

La fédération québécoise emboîte ainsi le pas à celle de l’Ontario, où les caméras ont été utilisées pour la première fois en septembre dernier. Cependant, il est encore trop tôt pour tirer des conclusions sur l’efficacité de cette méthode pour dissuader les joueurs, les entraîneurs et les spectateurs d’être agressifs envers les arbitres.

À l’heure actuelle, nous ne disposons pas de suffisamment de données objectives pour tirer des conclusions. Un rapport complet sera disponible dans environ un an», a déclaré le directeur général d’Ontario Soccer, Johnny Misley.

Les associations de soccer du Québec prévoient lancer un projet pilote pour mieux protéger leurs arbitres.

Photo : Facebook : Soccer Québec

De l’autre côté de l’Atlantique, le responsable des arbitres de la Football Association (FA) en Angleterre, Daniel Meeson, a déclaré au BBC cette semaine, aucun incident d’abus n’a été signalé lors des 500 matchs où les caméras ont été testées au cours des 7 derniers mois.

En raison du contraste frappant avec ce que vivent les fonctionnaires sans caméras, le projet pilote sera non seulement relancé, mais également élargi en 2024.

Une enquête réalisée par la BBC auprès de plus de 900 arbitres en début d’année révélait qu’environ un tiers d’entre eux avaient déjà été agressés physiquement suite à une décision prise sur le terrain.

Un véritable fléau

De son côté, Soccer Québec ne compile pas le nombre exact de cas de comportements agressifs envers ses arbitres, mais M. de Wilde assure qu’il y en a eu encore une fois plusieurs au cours de la dernière année.

La bonne nouvelle est que même s’il reste encore du chemin à parcourir, la fréquence des incidents semble diminuer.

Les épisodes de violence contre les officiels, dans toutes les disciplines sportives, constituent un véritable fléau pour le sport. Heureusement, les gens sont de plus en plus conscientsajoute-t-il dans le même souffle.

Un incident violent est un incident de trop, notamment envers les fonctionnaires.

Sachant que les caméras représentent une solution coûteuse dont les bénéfices restent pour le moment à prouver, Soccer Québec préfère aborder le problème sous un angle différent.

Il faut changer les mentalités à la racine avec prise de conscienceprécise le responsable de l’arbitrage. Un changement est nécessaire pour créer un environnement sain dans le monde du sport et également pour retenir les officiels.

Par ailleurs, la fédération québécoise a également modifié sa réglementation au cours des derniers mois afin d’établir des mesures punitives plus strictes contre les joueurs ou entraîneurs qui auraient intimidé ou agressé un arbitre.

canada

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page