Skip to content
Les commutateurs de code prêts à briller alors que RTS obtient le feu vert mais Vunivalu attend patiemment




Le skipper James Slipper a déclaré que les Wallabies pourraient libérer Suliasi Vunivalu lors de leur tournée dans l’hémisphère nord, après que la star de la LNR à saut de code ait raté la sélection pour les six matchs du championnat de rugby australien.

Vunivalu et All Blacks convertissent Roger Tuivasa-Sheck ressemblent à des Ferrari garées dans le garage, montrant la difficulté de passer de la célébrité de la LNR aux habitués du syndicat.

Au moins Tuivasa-Sheck participera à la Bledisloe Cup de samedi soir, nommé sur le banc pour son premier aperçu de l’action du championnat de rugby.

Vunivalu a passé deux saisons avec les Queensland Reds à poursuivre son rêve de Wallabies après avoir remporté deux postes de premier ministre en cinq ans à Melbourne Storm.

Jusqu’à présent, la machine à essayer a cinq minutes dans une chemise Wallabies à son nom.

« Il n’est pas loin », a insisté l’entraîneur des Wallabies Dave Rennie.

Rennie a déclaré que le joueur de 26 ans, né aux Fidji, était confronté à deux défis : son moteur et la forme des joueurs devant lui.

« Il doit nous convaincre de s’entraîner à haute vitesse et à répétition », a déclaré Rennie.

« Il a certainement des attributs dans lesquels nous savons qu’il excellerait à ce niveau, mais c’est tout.

«Quand vous regardez des gens comme, dans le champ arrière, (Andrew) Kellaway et Tom Wright, Marika (Koroibete), ils ont une énorme éthique de travail. Je ne sais pas si tout le monde apprécie le travail que ces gars font en dehors du ballon.

« La prise de décision concernant le démarrage de ces trois-là est assez simple. »

Slipper a déclaré que la recrue des armes à feu « se débrouillait bien » dans l’entraînement des Wallabies.

«Il a évidemment eu pas mal de blessures, en particulier à travers le Super Rugby. N’étant pas à son club, je n’étais pas trop sûr de ce qui se passait là-bas avec ses ischio-jambiers », a déclaré Slipper.

« Pour le moment, il est vraiment en forme et il s’entraîne bien.

« Il va figurer à un moment donné tout au long de l’année. Il a juste besoin de passer ce temps en selle, sur le paddock d’entraînement, puis, espérons-le, de disputer des matchs plus tard dans l’année.

À travers le Tasman, les luttes du vainqueur du Dally M 2018, Tuivasa-Sheck, font également froncer les sourcils.

Le joueur de 29 ans n’a également qu’un seul départ remplaçant à son nom depuis qu’il a abandonné les Warriors pour un tir contre les All Blacks l’année dernière.

Il a raté l’occasion de débuter à Eden Park, l’entraîneur Ian Foster favorisant Jordie Barrett pour passer au milieu de terrain avec David Havili et Quinn Tupaea blessés.

Cela a incité certains à se demander s’il y aura de la place pour Tuivasa-Sheck alors que les All Blacks se préparent pour une Coupe du monde, mais Foster a insisté « il a sa chance ».

« Il est dans l’équipe des All Blacks, il s’entraîne avec nous et il progresse tout le temps », a déclaré Foster à la radio Kiwi Newstalk ZB.

« Il s’agit d’essayer de lui faire vivre le plus d’expériences possible.

«Il a joué quelques matchs pour (côté NPC) Auckland le mois dernier. C’est un homme très déterminé.

« Il y a encore un peu de croissance en lui. C’est la croissance qui est nécessaire, mais nous soutenons certainement sa décision.

© AAP



Sports Grp2

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.