Skip to content
Les députés croates rejettent la mission de formation de l’UE pour l’Ukraine — RT Russie et ex-Union soviétique


Les législateurs croates n’ont pas réussi à faire adopter une motion pour que le pays des Balkans rejoigne un programme de l’UE visant à former le personnel militaire ukrainien à lutter contre la Russie.

Lors d’un vote vendredi au parlement national, le Sabor, 97 députés sur 151 ont soutenu l’idée de former une centaine de soldats ukrainiens. La proposition a nécessité le soutien des deux tiers des législateurs et a échoué de plusieurs voix.

Avant la session, les opposants à la Mission d’assistance militaire de l’Union européenne ont fait valoir qu’elle pourrait faire de la Croatie un « cibler » pour la Russie.

Le programme, que le bloc considère comme son « le plus large » mission militaire à ce jour, devrait préparer 15 000 militaires ukrainiens sur le territoire d’une vingtaine d’États membres. Cela coûtera aux contribuables européens environ 100 millions d’euros (environ 106 millions de dollars). Le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, a déclaré début décembre que 1 100 soldats de Kiev avaient déjà commencé leur entraînement dans divers camps.


Cependant, en Croatie, qui est membre à la fois de l’UE et de l’OTAN, le programme a conduit à une rupture majeure au sein du leadership.

Le président Zoran Milanovic, qui est le commandant en chef des forces armées croates, a fermement résisté à toute implication dans le stratagème. Il a fait valoir qu’une telle démarche « signifierait amener la guerre en Croatie. »

Cela a conduit le Premier ministre Andrej Plenkovic, dont le cabinet a soutenu la mission, à accuser Milanovic d’héberger « opinions pro-russes ». Le gouvernement a soumis la question au parlement pour tenter de sortir de l’impasse.

Le vote éventuel des députés reflète la division générale de la société croate, un récent sondage montrant qu’environ 60% de la population était contre la formation des troupes ukrainiennes par le pays.

Moscou a déclaré à plusieurs reprises que les armes et autres formes d’assistance que Kiev reçoit de l’UE, des États-Unis et d’autres pays n’affecteront pas l’issue du conflit en Ukraine, mais ne feront que prolonger les combats et augmenter le risque d’une confrontation directe entre La Russie et l’OTAN.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.