Skip to content
Les États-Unis ont acheté des armes «avancées» pour l’Ukraine – médias


Washington prévoit de livrer à Kiev le système de missiles sol-air NASAMS développé par la Norvège

Les États-Unis prévoient d’annoncer dès cette semaine qu’ils ont acheté « un système avancé de défense antimissile sol-air à moyenne et longue portée » pour l’Ukraine, un certain nombre d’agences de presse ont rapporté dimanche et lundi, citant des personnes proches du dossier.

L’Associated Press a cité une source disant que l’arme en question est le système de missile anti-aérien NASAMS développé par la Norvège. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a demandé que le NASAMS soit livré à son pays lorsqu’il s’est adressé au parlement norvégien fin mars.

Il a été dit que Washington fournirait également à Kiev des munitions d’artillerie supplémentaires et des radars de contre-batterie.

La nouvelle survient alors que les dirigeants du Groupe des Sept (G7), qui comprend les États-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne, l’Italie et le Japon, se réunissent en Allemagne pour coordonner une aide supplémentaire à l’Ukraine et des sanctions contre la Russie.

Lire la suite

Les dirigeants du G7 conviennent de soutenir l’Ukraine indéfiniment – Bloomberg

Les États-Unis et d’autres pays de l’OTAN fournissent de plus en plus d’armes lourdes à l’Ukraine, notamment divers systèmes de missiles, drones de combat et véhicules blindés, après que la Russie a lancé son opération militaire dans le pays fin février.

Plus tôt ce mois-ci, le président américain Joe Biden a dévoilé un autre programme d’aide militaire de 700 millions de dollars à l’Ukraine, qui comprend des lance-roquettes multiples HIMARS, des missiles antichars tirés à l’épaule Javelin et des hélicoptères Mi-17.

Moscou avait précédemment accusé l’Occident de « inondation » l’Ukraine avec des armes et a averti que toute arme étrangère sur le sol ukrainien sera traitée comme une cible légitime.

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.