Skip to content
Les Italiens pourraient être payés pour se marier à l’église — RT World News


Le parti politique de la Liga veut subventionner les mariages religieux, arguant que cela renforcera la famille

Les jeunes Italiens aux moyens modestes qui se marient lors d’une cérémonie à l’église pourraient voir leurs noces payées par le gouvernement si un projet de loi, présenté dimanche par cinq législateurs de la Liga, est adopté. L’initiative vise à faire revivre la tradition des mariages religieux et à encourager les Italiens à fonder une famille.

L’admissibilité aux prestations – qui seraient divisées en cinq versements annuels, vraisemblablement pour que les couples ne puissent pas arnaquer le gouvernement avec des programmes de divorce et de remariage rapides – serait limitée aux jeunes mariés de moins de 35 ans avec un revenu combiné inférieur à 23 000 €, gagnant moins de 11 500 € chaque. Les deux époux doivent avoir la nationalité italienne depuis au moins dix ans et le mariage doit avoir lieu en Italie.

Le chiffre de 20 000 € a été décidé comme représentant 20% du coût des ornements religieux, y compris les fleurs, les livrets, les vêtements pour les mariés, les cheveux, le maquillage, la photographie, la restauration et les cotillons.

LIRE LA SUITE:
Un politicien polonais impute à l’alcool le faible taux de natalité

Le premier signataire du projet de loi, le député de la Liga Domenico Furgiuele, a prédit que l’avantage serait étendu à tous les mariages, « qu’ils soient célébrés à l’église ou non», s’il est débattu au Parlement. Les députés Simone Billi, Ingrid Bisa, Alberto Gusmeroli et Erik Pretto ont également signé leur nom sur la proposition. Alors que le bureau du Premier ministre Giorgia Meloni a nié toute implication dans l’initiative, il travaillerait sur ses propres mesures pour soutenir la famille.

Quelque 47,4% des 184 000 mariages qui ont eu lieu en Italie en 2019 étaient des mariages religieux, selon l’agence statistique Istat. Cela représente une baisse significative par rapport à 1990, lorsque 82 % des mariages italiens avaient lieu à l’église. Depuis 2018, les mariages civils sont plus nombreux que les mariages religieux, dans le cadre d’une baisse générale de l’observance religieuse à l’échelle nationale. Alors que 75 % des Italiens s’identifient comme catholiques, moins d’un quart d’entre eux assistent régulièrement à la messe.

La proposition de subvention au mariage avait déjà été soumise en 2019 mais n’avait jamais été envisagée, car le gouvernement s’est effondré lorsque le chef de la Liga Mattteo Salvini a révoqué le soutien de son parti au cabinet.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.