Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

les meilleures écoles d’animation du monde à l’honneur

Le Festival international du film d’animation est de retour pour une 21e édition. L’événement aura lieu du 3 au 8 mars dans le but de mettre à l’honneur les grandes écoles de l’animation mondiale.

La capitale ismaélienne s’apprête à accueillir sa grand-messe de cinéma d’animation. Du 3 au 8 marsprofessionnels, passionnés et amateurs de cette discipline, se retrouveront pour la 21ème édition du Festival International du Film d’Animation de Meknès (FICAM) organisée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, par la Fondation Aisha en partenariat avec l’Institut Français de Meknès.

Le rendez-vous incontournable de la scène internationale consacre cette année un focus à Animation tchèque et à ses grands maîtres avec le désir d’honorer les meilleures écoles d’animation au monde, développant ainsi la dimension pédagogique et cinématographique du festival. « Cette année, et pour la sixième fois, nous serons honorés de la présence du grand Michel Ocelot avec son dernier film « Le pharaon, le sauvage et la princesse», ainsi que par la présence d’autres sommités du cinéma d’animation international, comme Kristof Serrand qui donnera la « leçon de cinéma » de cette édition », indiquent les organisateurs du festival.

Programmes pour stimuler la créativité des jeunes

Cette année encore, le FICAM reste fidèle à son ambition de contribuer largement au développement du cinéma d’animation au Maroc et en Afrique. Elle organise la Compétition internationale des courts métrages d’animation qui reçoit chaque année plus de 200 courts métrages de réalisateurs du monde entier et qui décerne plusieurs prix. Il y a aussi la Compétition internationale de longs métrages d’animation qui met à l’honneur les jeunes avec le prix du jury junior.

En plus de ces compétitions, une résidence d’écriture (Résidence francophone d’écriture de films d’animation à Meknès) a été créée en 2016 à l’initiative conjointe du NEF Animation, de l’Institut français de Meknès et de la Fondation Aïcha. Il accueille des auteurs pendant un mois pour un séjour consacré à l’écriture de leur projet d’animation. Les résidents bénéficient d’une bourse d’écriture et d’un suivi par un coach d’écriture. Dans le même ordre d’idées, le FICAM continue d’accompagner l’émergence et la vocation des talents marocains dans le domaine du cinéma d’animation à travers 3 axes principaux : les ateliers de formation des étudiants, le Forum Marocain des Métiers du Film d’Animation et le Grand Prix Aïcha Animation (gpaa).

Ainsi, l’obturateur Constitution du festival accueillera cette année plus de 100 étudiants qui représentent les écoles d’art et d’audiovisuel au Maroc. Ces étudiants auront également l’opportunité d’assister au riche programme de médiation culturelle et auront l’occasion de rencontrer des professionnels du cinéma d’animation dans le cadre de la deuxième édition du Forum Marocain des Métiers du Film d’Animation qui réunira 3, 4 et 5 professionnels du secteur à l’échelle internationale et nationale, y compris les studios d’animation marocains à la recherche de jeunes talents. Quant au Grand Prix Aicha de l’animation, il constitue un véritable soutien à la création marocaine. En effet, chaque année, de jeunes talents marocains se dévoilent grâce au GPAA qui consiste à récompenser le meilleur projet de film d’animation marocain avec 50 000 DH permettant au jeune porteur de projet de réaliser son premier court métrage. Ce Prix s’accompagne d’une résidence d’écriture à l’Abbaye de Fontevraud et d’ateliers de formation encadrés par des professionnels de renom.

Lire aussi : FICAM 2023 : Focus sur les jeunes talents marocains

grb2 FR

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page