Skip to content
Les mères meurent à un taux plus élevé dans le Missouri, les législateurs s’efforcent de résoudre le problème


ST. LOUIS, Missouri (KMOV) – À l’intérieur du centre de naissance Jamaa à Ferguson, ils travaillent à améliorer le taux de mortalité maternelle dans le Missouri, qui se classe actuellement au 42e rang du pays selon les dernières statistiques de l’État.

«Cela a beaucoup à voir avec l’accès aux soins, mais aussi quand vous pensez à la disparité raciale, souvent les Noirs et les Autochtones ne reçoivent pas l’éducation et les informations appropriées sur ce qui arrive à leur corps, et donc ils peuvent rentrer chez eux, ils n’ont pas de soutien et ils ne comprennent pas les changements que leur corps subit et ils ont un nouveau bébé », a déclaré Okunsola Amadou, une doula du Jamaa Birth Center.

Selon les dernières statistiques de l’État, il y a 39 décès pour 100 000 naissances dans le Missouri.

« 82 % de ces décès sont évitables », a expliqué Byanka Sallis avec March of Dimes. Le groupe se rendra à Jefferson City mercredi pour demander aux législateurs d’adopter une législation qui pourrait faire la différence.

Cela comprend le projet de loi du Sénat 698, qui appelle à étendre Medicaid de 60 jours à une année complète après l’accouchement d’une femme.

« Il y a treize ans, j’étais enceinte de [my daughter] et j’étais sous Medicaid et mon éligibilité s’est terminée à exactement 60 jours. J’ai à peine pu voir mon fournisseur une fois », a déclaré Sallis. Elle a dit qu’elle souffrait de dépression post-partum, mais qu’elle n’avait été diagnostiquée qu’après la fin de son admissibilité.

Selon le ministère de la Santé du Missouri, la cardiomyopathie, la prééclampsie et la santé mentale sont les principales causes de décès chez les femmes pendant et après l’accouchement. Le SB 698 a un soutien bipartite, mais le parrain, la sénatrice Jill Schupp (D- St. Louis Co) dit qu’il pourrait être dans les limbes en raison d’un amendement qui a été ajouté.

« Mon amendement du Sénat qui est l’amendement » Defund Planned Parenthood « est en attente en ce moment », a déclaré le sénateur Bob Onder (R – St. Charles Co).

Le sénateur du comté de St. Charles dit que l’amendement demande qu’aucun argent des contribuables n’aille dans les «établissements d’avortement». Il dit que l’amendement a été ajouté comme une tactique procédurale.

« La grande majorité des politiques sont adoptées non pas comme un projet de loi autonome, mais comme un amendement à d’autres projets de loi », a déclaré Onder.

Mais ceux qui travaillent pour assurer la sécurité des mères disent que la politique pourrait coûter des vies.

« Nous tuons littéralement des mères en disant que vous vous coupez à 60 jours et que ce sont des personnes à faible revenu et les plus à risque », a déclaré Okunsola Amadou.


Cnn all En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.