Les nouvelles ambitions très coûteuses de Meta en matière d’intelligence artificielle

Mark Zuckerberg, PDG de Meta, au siège de l’entreprise à Menlo Park, en Californie, en septembre dernier.
Carlos Barría / REUTERS

DÉCRYPTION – Le groupe prévoit d’investir 30 à 40 milliards de dollars cette année et encore plus en 2025, de quoi inquiéter les marchés.

C’est une douche froide en Bourse pour Meta. Après avoir vu son cours tripler en 2023, puis augmenter de 40 % depuis le début de l’année, la star du géant des réseaux sociaux s’est estompée à Wall Street. Alors que Meta venait de présenter les comptes de son premier trimestre fiscal, son titre a chuté de 16% mercredi en Bourse.

Cependant, le groupe de Mark Zuckerberg a révélé des résultats meilleurs que les attentes des analystes. Son chiffre d’affaires a augmenté de 27%, à 36,4 milliards de dollars au premier trimestre, sa plus forte croissance depuis 2021. Ses bénéfices ont plus que doublé sur la même période, pour atteindre 12,37 milliards de dollars, dopés notamment par une réduction de 16% des dépenses marketing. Et il compte 3,24 milliards d’utilisateurs actifs quotidiens sur Facebook, Instagram, WhatsApp et Threads, ce qui lui permet de conserver sa couronne de réseau social numéro 1 au monde.

Ce sont ses prévisions pour le deuxième trimestre qui ont déçu les investisseurs. Il cible les ventes…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous en reste 82% à découvrir.

Voulez-vous en savoir plus ?

Débloquez tous les objets immédiatement.

Déjà inscrit? Se connecter