Skip to content
Les rebelles de LIV Golf échappent à l’interdiction de l’Open Championship à St Andrews

Les joueurs qui se sont inscrits sur le circuit rebelle saoudien ont échappé à une interdiction de l’Open du mois prochain – mais il pourrait s’agir du dernier championnat pour beaucoup en raison d’une perte inévitable de points de classement. Le directeur général du R&A, Martin Slumbers, a confirmé que, comme prévu, l’événement britannique imitera l’US Open en permettant à tout joueur éligible de concourir à St Andrews.

Cependant, les tournois majeurs de l’année prochaine pourraient poser problème, même si les organisateurs respectifs autorisent les concurrents de la LIV Golf Invitational Series à jouer.

«Ce qui est clair pour le moment, avec LIV Golf étant des événements de 54 trous et n’offrant aucun point de classement mondial, c’est que les gars qui sont parmi les 50 meilleurs au monde vont lentement perdre leur classement et tomber en dehors du top 50 et c’est ce qui attire la plupart de ces grands noms dans les majors », a déclaré Paul McGinley, l’ancien capitaine de la Ryder Cup Europe devenu analyste de Sky Sports, ce week-end.

« Les seuls gars qui seront probablement éligibles d’ici l’année prochaine au Masters en avril pourraient bien être d’anciens champions, selon les critères actuels, car les autres pourraient tous être tombés dans le top 50. Il sera intéressant de voyez ce qui va se passer, car il y a tellement de choses et de scénarios qui peuvent se jouer.

Telegraph Sport a révélé mardi que l’Américain Brooks Koepka est le dernier grand nom à rejoindre la lucrative série d’échappées de Greg Norman, après Phil Mickelson, Sergio Garcia et Bryson DeChambeau.

Pour certains de ces noms, la participation à des tournois majeurs après l’Open pourrait désormais être sérieusement mise en doute. Mickelson et Louis Oosthuizen bénéficient d’une exemption pour les Open jusqu’à l’âge de 60 ans en tant qu’anciens vainqueurs. Cependant, des noms stellaires tels que Koepka et Dustin Johnson pourraient perdre leur exemption l’année prochaine à moins qu’ils ne remportent l’Open ou ne terminent dans le top 10. Pour d’autres, cela dépendra du classement mondial ou du classement DP World Tour, qu’ils sont sur le point de chuter. sur. Les joueurs pourraient également être bannis des tournois de qualification, bien que le DP World Tour n’ait pas encore statué là-dessus.

Tous ceux qui ont disputé l’événement d’ouverture au Centurion plus tôt ce mois-ci étaient éligibles pour jouer à l’US Open de la semaine dernière tant qu’ils s’étaient qualifiés au mérite ou avaient obtenu une exemption grâce à des performances passées. Il en va de même pour le 150e Open Championship, qui se déroule à St Andrews du 14 au 17 juillet. Slumbers a clairement indiqué que le R&A ne chercherait à interdire aucun des participants au LIV Golf du dernier majeur de l’année.

« L’Open est le premier championnat de golf et depuis qu’il a été joué pour la première fois en 1860, l’ouverture a été fondamentale pour sa philosophie et son attrait unique », a-t-il déclaré. «Les joueurs qui sont exemptés ou qui ont gagné une place en se qualifiant pour le 150e Open conformément aux conditions d’inscription pourront participer au championnat à St Andrews.

« Nous nous concentrons sur l’organisation d’un championnat de classe mondiale en juillet et sur la célébration de cette occasion vraiment historique pour le golf. Nous investirons le produit de l’Open, comme nous le faisons toujours, au profit du golf, ce qui reflète notre objectif de garantir que le sport est prospère dans 50 ans.

Le Masters, cependant, est une invitation et pourrait éventuellement refuser d’accorder l’entrée à ces anciens champions tels que Mickelson, Johnson, García, Patrick Reed et Charl Schwartzel. Il en va de même pour la PGA américaine.


telegraph Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.