Les Républicains présentent leur programme, le « projet dont l’Europe a besoin pour se relancer », estime François-Xavier Bellamy

Débat sans précédent entre Giorgia Meloni et Elly Schlein à la télévision le 23 mai

La chef du gouvernement italien, Giorgia Meloni, tête de liste de son parti d’extrême droite Fratelli d’Italia aux élections européennes, affrontera sa principale adversaire, Elly Schlein, du Parti démocrate, lors d’un débat télévisé le 23 mai. Le débat d’une heure aura lieu sur RaiUno, une chaîne du groupe public de radio et de télévision RAI, accusée par l’opposition et une partie de la rédaction d’ingérence dans les programmes d’information.

L’échange sans précédent en Italie entre deux dirigeants politiques – l’un, président du Conseil, l’autre, chef du principal parti d’opposition – aura lieu dans l’émission « Porta a Porta », animée depuis près de trente ans par Bruno Vespa, star de RAI, qui s’est dit garant de sa bonne conduite. Moins à l’aise sur le quai que sa rivale, « Elly Schlein est courageuse pour défier Giorgia Meloni »dit Bruno Vespa, jugeant « généreux le président du Conseil pour avoir relevé le défi lancé par le secrétaire démocrate ».

Giorgia Meloni et Elly Schlein sont toutes deux en tête de liste de leur parti aux élections européennes, mais aucune d’elles ne siégera au Parlement européen. M.moi Meloni, pour incompatibilité de fonctions, Mmoi Schlein, car elle envisage de rester députée. L’intérêt du débat réside autant dans leur inimitié politique que dans leur rivalité personnelle.

D’origine modeste, le premier, 46 ans, est co-fondateur de Fratelli d’Italia, un groupe postfasciste qui exalte « Identité chrétienne » de l’Italie et qui a fait de la lutte contre l’immigration sa priorité programmatique. Le second, âgé de 39 ans, est issu d’une famille d’intellectuels et représente l’aile gauche du Parti démocrate. Tandis que Mmoi Campagnes Meloni sur le thème « L’Italie change l’Europe »,Mmoi Schlein dénonce la désintégration du système de santé publique, les retards de traitement, les déserts médicaux, etc.

A moins d’un mois du scrutin, Fratelli d’Italia domine largement les sondages, crédité de 27% des intentions de vote, contre 20% pour le Parti démocrate. A Strasbourg, Fratelli d’Italia siège dans le groupe des Conservateurs et Réformistes européens (CRE) avec le Vox espagnol et la Reconquête française ! notamment. Le Parti démocrate fait partie de l’Alliance progressiste des Socialistes et Démocrates au sein de laquelle siège Raphaël Glucksmann, tête de liste du Parti socialiste et Place publique en France.

L’indépendance de la RAI – 39 % de part d’audience en Italie – a toujours été un sujet de débat, la droite accusant depuis longtemps la gauche de contrôler l’audiovisuel public. La RAI est financée en partie par des cotisations et par des dirigeants nommés de longue date par des politiciens. Mais avec l’arrivée au pouvoir de Mmoi Meloni, les inquiétudes ont augmenté. Selon des journalistes interrogés par l’Agence France-Presse, certains, notamment dans les émissions d’investigation, ont été mis au placard, des reportages ou enquêtes sur des membres de la majorité déprogrammés ou expurgés, des éditorialistes ou commentateurs plus favorables au gouvernement promus.

Quitter la version mobile