l’état juif publie une vidéo de la capture de soldats israéliens par une organisation terroriste

l’état juif publie une vidéo de la capture de soldats israéliens par une organisation terroriste

 » data-script= »https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js » >

VIDÉO – Des images des militaires otages circulaient depuis le 7 octobre mais les extraits vidéo diffusés mercredi sont inédits. Les familles ont accepté de les publier afin d’accélérer le processus de négociation menant à leur libération.

Les familles de cinq soldats israéliens retenus en otages à Gaza ont autorisé ce mercredi 22 mai la diffusion d’images dans les médias montrant le moment de leur capture par le Hamas le 7 octobre dans une base militaire.

Dans cette séquence, extraite d’une vidéo de deux heures filmée sur GoPro par les commandos du Hamas selon les familles, on peut voir ces jeunes femmes, certaines au visage ensanglanté, assises par terre en pyjama, les mains liées derrière le dos par leur ravisseurs.

Certains tentent de leur parler en anglais, avec des airs terrifiés et suppliants. Puis, sous les cris des hommes de l’organisation terroriste, ils sont emmenés dans une jeep militaire, sur fond de rafale de coups de feu.

« Il est temps d’agir sinon le sang de ma sœur et des autres otages retombera sur mes mains » du gouvernement israélien, a déclaré à l’AFP Sasha Ariev, 24 ans, sœur de l’un des soldats, Karina Ariev.

« Tout le monde a désormais vu ces jeunes filles en pyjama emmenées captives, la seule victoire est de les ramener vite et vivantes », Elle ajoute. Pour elle, la diffusion de ces images doit marquer « un virage à 180 degrés » dans les décisions gouvernementales.

« Les images révèlent les traitements violents, humiliants et traumatisants subis par les filles le jour de leur enlèvement »» affirme le Forum des familles d’otages, dans un communiqué.

Plus de 50 soldats ont été tués le 7 octobre sur la base de Nahal Oz, prise d’assaut par des commandos du mouvement islamiste palestinien.

Quitter la version mobile