Skip to content
L’Europe occidentale face au problème du diesel russe – Bloomberg — RT Business News


L’Europe occidentale continue de s’appuyer fortement sur la Russie en tant que source de diesel, a rapporté Bloomberg mardi, notant que la région doit trouver de nouveaux approvisionnements dans moins de dix semaines jusqu’à ce que les sanctions bloquent pratiquement les importations.

Selon le média, citant les données de Vortexa, l’Union européenne et le Royaume-Uni ont reçu près de la moitié de leurs importations par voie navigable de carburant de type diesel en provenance de Russie au cours des 24 premiers jours de ce mois. Le niveau de dépendance aurait grimpé en flèche à partir d’octobre, parallèlement à l’augmentation globale des importations de la région, pour faire face à la baisse de capacité en France en raison de grèves nationales.

Dans l’ensemble, les pétroliers ont livré en moyenne 1,34 million de barils par jour de carburant de type diesel entre le 1er et le 24 novembre dans l’UE et le Royaume-Uni, selon les données compilées. C’est en forte baisse par rapport à octobre, mais toujours supérieur à la moyenne des 10 premiers mois de l’année, indique le rapport.

La Russie a fourni environ 600 000 barils par jour pendant cette période, soit 45 % du total des arrivées dans la région. En octobre, l’UE et le Royaume-Uni ont obtenu 34 % de leurs achats de carburant auprès de la Russie, et la moyenne pour les 10 premiers mois de l’année s’élevait à 51 %.

Pendant ce temps, à partir du 5 février, les sanctions de l’UE interrompront pratiquement les importations maritimes de diesel et d’autres produits raffinés en provenance de Russie.

« Le pays est toujours de loin le plus grand fournisseur externe du bloc, ce qui signifie que les acheteurs sont confrontés à une forte crise à moins qu’ils ne puissent se procurer plus de barils ailleurs pour combler le vide », rapporte Bloomberg.

Pour plus d’histoires sur l’économie et la finance, visitez la section commerciale de RT

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.