Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Libre-échange entre l’Ukraine et le Canada | Les conservateurs s’opposent à « un accord sur la taxe sur le carbone »

(Ottawa) Le chef conservateur Pierre Poilievre justifie l’opposition de son parti au traité de libre-échange entre le Canada et l’Ukraine, que ses élus accusent déjà de « réveillé », par le fait que le texte évoque la taxe carbone.


« Ah, l’accord sur la taxe carbone », a spontanément déclaré mercredi le chef de l’opposition lorsqu’on lui a demandé pourquoi toute sa délégation avait voté contre le projet de loi la veille à la Chambre des communes. .

« Nous sommes opposés à l’inclusion de la taxe sur le carbone dans tout accord de libre-échange, (mais) nous sommes favorables au libre-échange avec l’Ukraine », a-t-il assuré, accusant le gouvernement libéral d’avoir commis une erreur dans la renégociation du traité initialement conclu sous l’égide de l’Ukraine. Stephen Harper.

Et c’est « l’obsession pathologique de Justin Trudeau » pour la tarification du carbone qui explique le vote de ses troupes contre le projet de loi en deuxième lecture, puisqu’il le mentionne, a-t-il ajouté dans la presse.

Le Parti conservateur avait laissé entendre qu’il y aurait de la résistance à l’adoption du projet de loi.

Devant la commission examinant l’accord commercial, il y a environ deux semaines, la ministre du Commerce international, Mary Ng, a exprimé son étonnement que cet accord soit considéré « réveillé « .

L’épithète a notamment été utilisée par le conservateur Stephen Ellis.

« Une des choses qui me préoccupe (…) au-delà de l’incroyable réveillé qui sont intégrés dans cet accord de libre-échange (…) c’est que cela place l’Ukraine dans une position de négociation difficile », a soutenu l’élu à la Chambre.

L’ambassadrice d’Ukraine au Canada, Yulia Kovaliv, a affirmé en commission que l’accord était tout à fait souhaitable pour Kiev. Elle avait évité de se retrouver entre deux feux entre libéraux et conservateurs lors de sa comparution.

Les libéraux, les néo-démocrates et le Bloc ont tous approuvé le projet de loi C-59 sur la mise en œuvre de l’Accord de libre-échange Canada-Ukraine. Le vote s’est soldé par un résultat de 205 voix contre 109 et garantit que le projet de loi poursuivra son parcours législatif à la Chambre.


canada-lapresse

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page