Skip to content


Semble familier?

Votre service téléphonique a récemment été mis à niveau, passant d’anciennes lignes analogiques à une nouvelle technologie numérique de pointe. Tous vos appels téléphoniques sont désormais limpides. Vous pouvez vous connecter à Internet 100 fois plus rapidement et vos e-mails se chargent en un clin d’œil.

Les compagnies de téléphone adaptent leurs systèmes aux dernières technologies pour mieux servir leurs clients. Fini l’ancien, place au nouveau.

Mais qu’est-il arrivé à votre terminal de carte de crédit ? Tout à coup, cela ne fonctionne plus aussi bien qu’avant, ou peut-être pas du tout. Votre entreprise est soudainement fermée.

Sonner une cloche encore?

C’est certainement mon cas. Je l’entends presque tous les jours. Ces dernières années, cela est devenu un phénomène courant. En fait, si j’avais un quart pour chaque fois que j’entendais parler de ce problème, je pourrais acheter une île tropicale et construire un complexe cinq étoiles, avec un mini-golf de 18 trous.

Voici le problème. Les terminaux de cartes de crédit sont équipés de modems téléphoniques « analogiques ». Ces modems sont conçus pour fonctionner avec des lignes analogiques qui viennent d’être remplacées par votre nouveau service numérique. Cela ne signifie probablement pas grand-chose pour vous. Vous vous demandez peut-être pourquoi cela devrait faire une différence. Une ligne téléphonique est une ligne téléphonique, non ? Eh bien, pas exactement… laissez-moi vous expliquer.

Les modems analogiques fonctionnent dans une bande de fréquence comprise entre 300 et 3400 hertz. Pour qu’il fonctionne correctement, il nécessite une ligne téléphonique qui fonctionne également dans cette gamme de fréquences. Votre ligne numérique parle un tout autre langage. Il fonctionne à des fréquences comprises entre 25 kHz (kilohertz) et 1,1 mhz (mégahertz), ce qui est nettement plus rapide que vos lignes analogiques.

Ces fréquences conflictuelles créent des « échos » ou du « bruit de ligne » lorsque le terminal tente de composer un numéro pour traitement. Le modem du terminal n’ayant pas la capacité de s’adapter et de filtrer correctement ces bruits, la communication se rompt et échoue. Dans de rares cas, les signaux numériques peuvent en fait submerger le modem du terminal, le faisant griller.

Alors la question devient, que peut-on faire pour résoudre ce problème ?

Il existe un appareil que vous pouvez acheter dans votre magasin d’électronique local pour environ 15 à 20 $. C’est ce qu’on appelle un filtre DSL. Ce petit gadget pratique filtrera les informations numériques de vos lignes téléphoniques et les enverra à votre terminal à des fréquences plus basses, annulant efficacement le bruit de la ligne. 98 % du temps, le filtre résout le problème et nos marchands peuvent reprendre leurs activités. Malheureusement, il y a des cas où cela ne fonctionne pas. Pour les commerçants qui se situent dans ces 2%, nous proposons les solutions suivantes :

  • Contactez votre compagnie de téléphone et demandez l’installation d’une ligne téléphonique analogique. Cette ligne ne sera utilisée que pour votre terminal de carte de crédit
  • Si vous avez un télécopieur à votre emplacement, raccordez un répartiteur de ligne téléphonique à cette prise murale, raccordez votre terminal d’un côté et le télécopieur de l’autre. Dans la plupart des cas, nous avons constaté que les télécopieurs sont connectés à des lignes téléphoniques analogiques dédiées et ne sont pas remplacés lorsque le service numérique est installé.
  • Basculer vers un terminal prenant en charge une connexion IP/Ethernet
  • Passez à un programme de traitement basé sur le Web ou sur PC.

Jusqu’à la prochaine fois… Merci d’avoir lu.

Par Jeff Zervos


zimonews Fr2En2Fr