Skip to content
L’impact de Wilfried Nancy |  Radio-Canada.ca


Cette victoire a une saveur particulière, car Columbus, qui menait 1-0 avant cette pause, avait toutes les cartes en main pour récupérer physiquement et mentalement afin de sortir de ce match avec les trois points.

Pourtant, le CF a montré qu’il pouvait puiser dans ses ressources extraordinaires, à l’image d’une saison où ce groupe donne l’impression de ne jamais baisser les bras, quel que soit le lieu, quel que soit le score.

Au-delà du résultat (sixième victoire à l’extérieur cette saison et record dans l’histoire du club en MLS), c’est vraiment cet état d’esprit qui me frappe et me touche le plus en regardant jouer cette équipe.

A l’image d’un Romell Quito, pourtant remplaçant en début de match, mais qui apporte sa pierre à l’édifice en deuxième période et parvient à changer le cours des choses.

Cet état d’esprit, combatif et collectif, est à mettre au crédit de l’entraîneur au parcours improbable : Wilfried Nancy.

Beaucoup de choses ont changé pour lui depuis son arrivée à l’Académie de l’Impact de Montréal en 2011, sous l’égide de Philippe Eullaffroy.

Après avoir étudié année après année et obtenu les diplômes nécessaires pour pratiquer, il nous démontre que l’on peut réaliser ses rêves à force de travail et de persévérance. Car absolument rien ne lui était servi sur un plateau.

C’est lui qui a proposé ses services à l’organisation, puisqu’il se sentait prêt à assumer ce rôle après le départ de Thierry Henry en 2020.

Force est de constater qu’il remplit parfaitement son rôle et qu’il a réussi à inculquer à son staff technique des valeurs indispensables pour progresser jour après jour.

Quand j’étais joueur, le principal débat qui émergeait autour de l’organisation était la recherche d’une identité et de l’ADN de l’équipe.

Quel est notre style de jeu ?

Quelle valeur voulons-nous représenter lorsque nous sommes sur le terrain, au-delà de la qualité et du talent ?

Wilfried Nancy donne le sentiment d’avoir absorbé toutes ces questions et exploite parfaitement l’expérience acquise auprès d’entraîneurs comme Mauro Biello ou Rémi Garde.

J’ai aussi eu le temps de discuter avec lui au Centre Nutrilait il y a quelques jours sur le jeu qu’il souhaite déployer et sur la progression de son équipe.

Aujourd’hui, je veux encore lui dire bravo et merci pour le caractère et l’image que sa formation dégage à chaque rencontre.

Au-delà du résultat, les fans de football ont besoin de s’identifier à une équipe qui donne tout pour eux, une équipe qui mouiller la chemise.

Cette sablé pourrait nous faire vivre de belles émotions dans cette fin de saison palpitante qui se poursuit samedi à 19h30, au Stade Saputo, face à l’Inter Miami.

canada

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.