l’influenceuse Poupette Kenza épinglée pour ses propos antisémites

P.oupette Kenza est désormais dans le viseur du gouvernement suite à des propos antisémites. Dans une vidéo diffusée mercredi 15 mai sur Instagram, l’influenceuse de 23 ans a déclaré à ses abonnés : « Je vous le dis, au moins c’est clair et net, je suis pro-palestinien », avant de poursuivre :  » Je ne travaille pour aucun sioniste ou juif (…), je n’ai aucun partenaire ou agent juif ou quoi que ce soit.

Face à la polémique rapidement générée par ses propos, Poupette Kenza (de son vrai nom, Kenza Benchrif) a diffusé dans la soirée un nouveau message vidéo.  » Je me suis mal exprimé, j’ai dit que je ne travaillais pas avec les Juifs. Non, les filles, je n’ai rien contre les juifs, je n’ai rien contre les chrétiens, je n’ai rien contre les musulmans. C’est juste contre les sionistes et ceux qui financent le génocide (…) contre ceux qui l’approuvent et le défendent », a expliqué la jeune femme.

 » S’il y a des poupées qui sont juives, qui me suivent et qui sont contre tout ce qui se passe, il n’y a pas de problème, bienvenue dans l’équipe », a-t-elle conclu, semblant conditionner le soutien des jeunes femmes juives à leur dénonciation de la situation en Gaza.

Son compte désactivé

 » Boycotter des femmes et des hommes en raison de leur identité ou de leur religion est évidemment illégal. Un « influenceur » s’est encore fait remarquer récemment. Face à l’antisémitisme et au racisme, je ne lâcherai rien», a réaffirmé (…) Lire la suite

Quitter la version mobile