Skip to content
L’interdiction de la Russie est un « suicide » pour le sport mondial – ministre – RT Sport News


Oleg Matytsin a noté le nombre d’événements internationaux majeurs que la Russie a accueillis avec succès ces dernières années

Les partenaires fiables tels que la Russie sont rares dans le sport mondial et imposer des interdictions au pays peut être comparé à « suicide, » selon le ministre russe des Sports Oleg Matytsin.

Les athlètes russes ont été suspendus d’un large éventail de sports après le début de la campagne militaire en Ukraine, la Russie étant également privée des grands spectacles sportifs qu’elle devait accueillir.

Le ministre des Sports, Matytsin, a déclaré que les sanctions avaient éliminé l’un des organisateurs les plus fiables d’événements à grande échelle – au détriment du sport mondial.

« Je suis sûr que la communauté sportive mondiale est consciente du mal qu’elle s’est fait en supprimant les athlètes russes et en privant la Russie de tournois internationaux », a-t-il ajouté. Matytsin a déclaré au forum « La Russie – Une puissance sportive » dans la ville de Kemerovo jeudi, selon RIA Novosti.


« Des partenaires fiables comme la Russie se comptent sur les doigts d’une main. Nous avons organisé un grand nombre de compétitions au plus haut niveau.

« Vous pouvez comparer la suspension (de la Russie des compétitions) à un suicide. J’espère que la raison l’emportera. Nous allons certainement gagner », Matytsine a ajouté.

Matytsin a souligné que la Russie restait ouverte au dialogue avec les organisations sportives mondiales, malgré les interdictions radicales imposées sur la recommandation du Comité international olympique (CIO) fin février.

La Russie a fait ses preuves dans l’organisation de grands événements sportifs ces dernières années, notamment les Jeux olympiques d’hiver de Sotchi en 2014, la Coupe du monde de la FIFA 2018 et les matches du Championnat d’Europe de l’UEFA 2020.

Les sanctions actuelles ont signifié que la Russie a été dépouillée d’événements tels que la finale de l’UEFA Champions League 2022, qui devait se tenir à Saint-Pétersbourg en mai, mais a été transférée à Paris, où elle a fini par être gâchée par des scènes laides impliquant des fans de football. et la police locale.

Le Championnat du monde de volley-ball masculin 2022 a également été déplacé hors de Russie, tout comme les Championnats du monde de hockey sur glace masculin et junior 2023.

Matytsin a noté plus tôt ce mois-ci que diverses fédérations sportives russes demandaient toujours une compensation aux instances dirigeantes internationales pour l’annulation des événements qu’elles devaient organiser.

RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.