Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Liz Truss défie Boris Johnson sur un complot visant à supprimer des emplois à Whitehall

Liz Truss résiste aux tentatives de Boris Johnson de réduire la fonction publique et a plutôt demandé 1 000 employés supplémentaires pour travailler sur les affaires étrangères à Whitehall.

Le ministre des Affaires étrangères a rejeté les appels du numéro 10 demandant aux chefs de la fonction publique de réduire leurs services, estimant que la guerre en Ukraine et d’autres tensions mondiales justifient une frénésie d’embauche.

Dans une lettre à M. Johnson en mars, elle a repoussé les appels à une réduction de 5% des effectifs du Bureau des affaires étrangères, du Commonwealth et du développement. Au lieu de cela, elle a appelé à une augmentation de 1 %.

Elle a également appelé à davantage de personnel dans la défense et dans les agences d’espionnage britanniques. Elle a déclaré que rien de moins qu’un coup de pouce à son personnel entraverait sa capacité à « relever les défis internationaux auxquels le Royaume-Uni est actuellement confronté », a rapporté The Sun.

Une source proche du ministre des Affaires étrangères a confirmé : « Liz creuse profondément contre les coupes au ministère des Affaires étrangères, compte tenu du contexte géopolitique et de la guerre en Ukraine.

« Nous avons besoin de ressources pour aider l’Ukraine à vaincre Poutine, à approfondir l’influence de la Grande-Bretagne dans un monde de plus en plus incertain et à mieux nous défendre contre les acteurs malveillants. »

Johnson et Jacob Rees-Mogg, qui est en charge de l’efficacité du gouvernement au Cabinet Office, ont déclaré vouloir réduire les effectifs de la fonction publique de 91 000 personnes, aux niveaux d’avant le Brexit.


telegraph Uk

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page