Loi agricole : à l’Assemblée, la vision libérale de la Macronie se heurte au refus du productivisme

L’examen de la loi d’orientation agricole a débuté mercredi 15 mai à l’Assemblée nationale. Prévu pour durer une dizaine de jours, il doit étudier une vingtaine d’articles. La première, sur la « souveraineté alimentaire », a montré l’ampleur des désaccords.

Quitter la version mobile