Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

L’ONU exhorte Israël et les Palestiniens à mettre fin aux violences en Cisjordanie


La déclaration fait suite à ce que l’envoyé de l’ONU au Moyen-Orient, Tor Wennesland, a qualifié de « pic alarmant de violence » en Cisjordanie qui a fait de nombreuses victimes palestiniennes et israéliennes. Il a averti le conseil que « à moins que des mesures décisives ne soient prises maintenant pour contenir la violence, il existe un risque important que les événements se détériorent davantage ».

Wennesland s’est dit particulièrement alarmé par « les niveaux extrêmes de violence des colons, y compris un grand nombre de colons, dont beaucoup sont armés, attaquant systématiquement les villages palestiniens, terrorisant les communautés », parfois avec le soutien des forces israéliennes.

Les membres du Conseil ont appelé à la retenue et « ont encouragé des mesures supplémentaires pour rétablir un calme durable et désamorcer les tensions ».

Cette année a été l’une des plus meurtrières pour les Palestiniens en Cisjordanie depuis des années, et la semaine dernière a vu une escalade majeure de la violence des colons. Au moins 137 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens en Cisjordanie en 2023. Samedi, 24 personnes du côté israélien ont été tuées dans des attaques palestiniennes.

Les États-Unis, l’allié le plus proche d’Israël, ont soutenu la déclaration du conseil et l’ambassadeur adjoint américain Robert Wood a déclaré au conseil que l’administration Biden partageait l’alarme du Wennesland.

Il a déclaré que les États-Unis étaient « horrifiés par l’attaque terroriste brutale contre les Israéliens » près de la ville cisjordanienne d’Eli le 21 juin, qui a tué quatre personnes et en a blessé plusieurs autres et l’a condamnée « dans les termes les plus forts ». Il a également condamné « les récentes attaques de colons extrémistes contre des civils palestiniens, qui ont fait des morts, des blessés et des dommages importants à leurs biens ».

À une époque d’escalade de la violence, le conseil municipal a largement critiqué les projets du gouvernement d’extrême droite israélien de construire plus de 5 000 nouvelles maisons dans les colonies juives de Cisjordanie et d’accélérer l’approbation des colonies.

Le Wennesland a averti que « l’expansion incessante » des colonies par Israël alimente la violence « et entrave l’accès des Palestiniens à leurs terres et à leurs ressources, remodelant la géographie de la Cisjordanie occupée et menaçant la viabilité d’un futur État palestinien ».

Wood a appelé Israël à s’abstenir de construire des colonies, d’expulser des Palestiniens et de démolir leurs maisons, et aux deux parties de s’abstenir du terrorisme et de l’incitation à la violence, « tout cela ne fait qu’envenimer davantage la situation ».

L’ambassadeur russe à l’ONU, Vassily Nebenzia, a également exprimé sa vive inquiétude face à l’escalade de la violence, soulignant un raid israélien le 19 juin dans le camp de réfugiés de Jénine qui a tué sept Palestiniens, des affrontements entre colons israéliens et Palestiniens et l’intensification des activités israéliennes pour élargir et légaliser les colonies.

Nebenzia a averti que la situation restera « explosive » jusqu’à ce que les négociations reprennent sur une solution à deux États qui verrait Israël et les Palestiniens vivre côte à côte en paix. Et il a réitéré l’appel de la Russie à une réunion avec la Ligue arabe et les pays voisins pour donner une impulsion aux pourparlers bloqués depuis longtemps.

Riyad Mansour, l’ambassadeur palestinien à l’ONU, a accusé le gouvernement israélien de « créer un État pour les colons à la place de l’État palestinien ». Il a déclaré que les colons savaient que leurs actions étaient condamnées dans le monde entier, mais qu’ils bénéficiaient du soutien militaire, financier et politique du gouvernement israélien, tandis que les Palestiniens n’avaient aucun soutien réel pour les freiner malgré le fait qu’ils aient « la morale élevée » et le droit international de leur côté.

Les Palestiniens sont chaque jour plus convaincus qu' »il n’y a pas d’aide en route », a déclaré Mansour, exhortant le conseil : « Montrez-leur que l’aide est en route ».

L’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Gilad Erdan, a accusé le conseil d’avoir sous-déclaré les 3 500 attaques qu’il a dites que les Palestiniens ont commises contre les Israéliens depuis le début de l’année.

Il a condamné la violence contre les civils palestiniens et a déclaré qu’Israël « travaillait sans relâche » pour trouver et tenir les responsables responsables. Il a noté avec insistance que les Palestiniens n’ont pas condamné les meurtres d’Israéliens innocents.

Erdan a accusé les Palestiniens de chercher « la destruction de la notion même d’État juif ». Il a dit que si Israël se retirait de la Cisjordanie, le groupe militant du Hamas prendrait le contrôle comme il l’a fait à Gaza.


Politico En2Fr

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page