Skip to content
L’ONU « incite les terroristes » selon l’ambassadeur d’Israël

Alors que les missiles israéliens frappent Gaza, l’ambassadeur du pays a accusé l’ONU d’être indulgente face au terrorisme

L’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Gilad Erdan, a accusé l’organisation de « faire de fausses comparaisons immorales » entre l’armée israélienne et palestinienne « les terroristes, » après avoir exprimé « profonde préoccupation » sur l’assaut d’Israël sur Gaza. Alors que l’offensive israélienne a éliminé des terroristes de haut rang, des responsables palestiniens affirment que des dizaines de civils ont été tués ou blessés.

L’envoyé de l’ONU au Moyen-Orient, Tor Wennesland, a publié un déclaration vendredi en disant qu’il était « profondément préoccupé par l’escalade en cours entre les militants palestiniens et Israël », incluant le « tuer ciblé » du commandant du Jihad islamique palestinien (JIP), Taysir al-Jabari, lors d’une frappe aérienne israélienne plus tôt dans la journée.

Le Wennesland a appelé des deux côtés « pour éviter un nouveau conflit qui aurait des conséquences dévastatrices, principalement pour les civils », mais Erdan a contesté sa formulation.

« Alors que le Jihad islamique palestinien lance des missiles sur des civils israéliens, l’envoyé de l’ONU exprime sa « profonde préoccupation » pour la neutralisation d’un terroriste de haut rang derrière une attaque imminente contre des Israéliens », a écrit l’ambassadeur sur Twitter. « Va-t-il également exprimer sa profonde inquiétude face à la neutralisation d’al-Zawahiri ? a-t-il demandé, faisant référence au chef d’Al-Qaïda assassiné par les États-Unis le week-end dernier.

« Pendant combien de temps l’ONU continuera-t-elle à faire de fausses comparaisons immorales entre une démocratie qui respecte le droit international et des organisations terroristes désignées commettant des crimes de guerre en ciblant délibérément des civils ? il a poursuivi dans un tweet de suivi, concluant que « ces comparaisons ne font qu’inciter les terroristes à poursuivre leurs attaques. »

Les Forces de défense israéliennes (FDI) ont frappé l’immeuble d’al-Jabari avec un missile vendredi, lançant ce qu’elles ont appelé « l’opération Breaking Dawn ». Les frappes se sont poursuivies tout au long de la journée, les FDI ciblant entre 10 et 20 autres membres du JIP ainsi que les magasins d’armes, les postes d’observation et les positions de tir du groupe militant.

Les responsables palestiniens affirment qu’au moins dix civils ont été tués dans les frappes, dont une fillette de cinq ans. 55 autres ont été blessés.

Le JIP a répondu en tirant des dizaines de roquettes en territoire israélien. Tsahal a affirmé que la plupart des projectiles qui ont franchi la frontière entre Gaza et Israël ont été abattus par le système de défense antimissile Iron Dome, le reste tombant à découvert. Aucune victime israélienne n’a été signalée.

LIRE LA SUITE: Des militants palestiniens disent que 100 roquettes ont été lancées sur Israël (VIDÉOS)

La dernière escalade a commencé lorsque les forces israéliennes ont arrêté lundi le chef du JIP en Cisjordanie, Bassem Saadi, dans la ville de Jénine. Un adolescent palestinien a été tué lors du raid contre la maison de Saadi, déclenchant un tollé dans les territoires palestiniens. Alors que le JIP plaçait ses combattants en état d’alerte maximale, les responsables israéliens ont à plusieurs reprises mis en garde cette semaine contre des attaques de vengeance imminentes.



RT

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.