l’opposition critique vivement Tshisekedi après son discours à l’occasion du 64e anniversaire de l’indépendance

En RDC, pas d’activité officielle depuis 64 ans d’indépendance, mais des discours, notamment celui du président Félix Tshisekedi qui a salué son bilan à la tête du pays. Il a été critiqué par des opposants et la société civile qui l’accusent de démagogie.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa

Pour l’opposant Moïse Katumbi, « il n’y a rien qui marche, la souffrance est totale « .  » Je me demande si nous pouvons encore gérer le 30 juin. Si je pense à mes frères et sœurs de l’Est qui meurent tous les jours, le système social ne fonctionne plus, il y a des interférences dans la Justice, on cultive la haine, le tribalisme, le népotisme, le crime et le banditisme au lieu de réduire le niveau de vie de l’État pour que la population puisse s’en sortir. », dénonce-t-il.

Pour Moïse Katumbi, 64 ans après son indépendance, la RDC manque d’un leader visionnaire. Un constat partagé par Martin Fayulu qui accuse Tshisekedi d’être à l’origine des maux actuels du pays, à commencer par l’insécurité à l’Est et la corruption.

«  Il est impératif de faire la lumière sur tous les cas de corruption et de détournement de fonds publics recensés à ce jour. Tous les voleurs publics, anciens et nouveaux, doivent être traduits en justice. « , il croit.

Le mouvement citoyen La Lucha affirme pour sa part que la colonisation belge abrogée en 1960 a laissé place à « une caste oligarchique tournante « .

Le mouvement accuse le pouvoir en place d’avoir hypothéqué l’indépendance et la souveraineté du pays, là encore » dans le contexte de leur appétit vorace pour le lucre « .

Lire la suite sur RFI