Skip to content
L’UE et les États-Unis veulent saisir les fonds russes pour l’Ukraine


L’UE procède à des évaluations juridiques pour déterminer si elle peut utiliser l’argent russe gelé pour reconstruire l’Ukraine après la guerre, a annoncé la Commission européenne mercredi 18 mai.

« Nous devons nous assurer que la Russie paie pour son agression contre le peuple ukrainien et les dommages qu’elle a causés », a déclaré le commissaire européen aux Affaires financières, Valdis Dombrovskis.

« Nous ne sommes pas seuls dans ce cas et la réflexion américaine va dans le même sens », a-t-il ajouté.

Le pot russe potentiel consisterait en quelque 285 milliards d’euros provenant des réserves gelées de la banque centrale russe ainsi que de plus de 30 milliards d’euros d’actifs privés gelés des oligarques russes.

« Nous procédons aux évaluations juridiques, mais il est clair que nous devons ratisser large. Il existe un principe du droit international selon lequel l’agresseur paie et nous devons nous assurer que la Russie paie pour les dommages qu’elle crée », a ajouté Dombrovskis.

La saisie des avoirs privés des oligarques « doit se faire sur la base du droit pénal [in those countries] où se trouvent les actifs », a-t-il également déclaré.

La secrétaire au Trésor des États-Unis, Janet Yellen, qui visite l’Europe cette semaine, a fait écho à la ligne de l’UE à Bonn, en Allemagne.

« Il est très naturel qu’étant donné l’énorme destruction en Ukraine et les énormes coûts de reconstruction auxquels ils seront confrontés, nous nous tournions vers la Russie pour aider à payer au moins une partie du prix qui sera impliqué », a-t-elle déclaré, rapporte Reuters.

« Cela dit, alors que nous commençons à examiner cela, il ne serait pas légal maintenant aux États-Unis que le gouvernement saisisse ces actifs », a-t-elle noté.

« Ce n’est pas quelque chose qui est légalement autorisé aux États-Unis », a-t-elle ajouté.

Dans l’intervalle, la Commission européenne s’est déclarée prête à verser à l’Ukraine 9 milliards d’euros d’aide macrofinancière dans les « semaines » à venir, selon le commissaire aux Affaires économiques Paolo Gentiloni.

Le Fonds monétaire international estime que l’Ukraine manquera d’environ 14 milliards d’euros d’ici juin pour payer les salaires et les retraites et pour maintenir les écoles et les hôpitaux ouverts dans un déficit croissant d’environ 5 milliards d’euros par mois dans l’état actuel des choses.

Les États-Unis et d’autres pays occidentaux, comme le Canada, déversent également des fonds pour aider l’Ukraine à continuer, mais la part de l’Europe sera la plus importante « depuis que la guerre est en cours ». [our] frontières », a noté Dombrovskis.

L’UE a déjà versé 4,1 milliards d’euros depuis le début de la guerre en février, mais « continuera à fournir un soutien financier à court terme à l’Ukraine pour répondre à ses besoins et assurer le fonctionnement des services de base », a déclaré mercredi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

« Nous sommes prêts à jouer un rôle de premier plan dans les efforts internationaux de reconstruction pour aider à reconstruire une Ukraine démocratique et prospère » après la fin de la guerre également, a-t-elle ajouté.


euobserver-neweurope

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.