Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

L’UE propose des règles qui éloignent le contrôle des données des utilisateurs des Big Tech


Le Parlement européen et le Conseil de l’UE sont parvenus à un accord provisoire sur une nouvelle loi sur les données qui vise à réglementer la manière dont les données des consommateurs et des entreprises peuvent être utilisées et consultées dans le bloc. L’accord a été bien accueilli par Thierry Breton, chef de l’industrie européennequi l’a qualifié de « jalon dans la refonte de l’espace numérique » qui créera « un [EU] une économie de données innovante et ouverte — à nos conditions.

En bref, la législation vise à donner aux utilisateurs finaux dans l’UE plus de contrôle sur les données générées lors de l’utilisation d’appareils connectés, Reuter Remarques. Comme l’explique un communiqué de presse de la Commission européenne (qui a proposé l’acte l’année dernière), cela inclut de permettre aux utilisateurs d’accéder aux données générées par les objets, machines et appareils intelligents, et de les partager avec des tiers s’ils le souhaitent.

L’accord préliminaire comprend de nouvelles libertés pour déplacer des données entre différents fournisseurs de cloud, des mesures pour promouvoir le développement de normes d’interopérabilité et des règles pour donner aux organismes du secteur public la possibilité d’accéder aux données et de les utiliser pour, par exemple, faire face aux urgences publiques. D’un autre côté, il existe également des garanties qui tentent d’empêcher les transferts de données illégaux.

Mais on craint que la tentative de la loi sur les données d’obliger les entreprises à partager des données n’entraîne la fuite de secrets commerciaux, Reuter notes, ce qui a entraîné l’ajout de mesures à la législation pour permettre aux entreprises de refuser les demandes de partage de données si elles pouvaient subir des «pertes économiques graves et irréparables» en conséquence.

Suite à l’accord provisoire conclu cette semaine, la loi sur les données devra désormais être formellement approuvée par le Conseil et le Parlement européen avant de devenir loi. Les entreprises devront ensuite respecter ses règles environ 20 mois plus tard, ce qui signifie qu’il faudra probablement quelques années avant que les mesures de la loi sur les données n’entrent en vigueur.




Entertainment

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.
Bouton retour en haut de la page