Skip to content
L’Ukraine lance une alerte aérienne sur tout son territoire


Des sirènes d’avertissement aéroportées ont retenti dans toute l’Ukraine jeudi alors que deux missiles ont été repérés dans la région de Mykolaïv. Suivez les derniers développements de la guerre en Ukraine heure par heure.

  • 7h46 : alerte aérienne dans toute l’Ukraine par crainte d’une attaque russe

Deux missiles russes ont été repérés au-dessus de la région de Mykolaïv.

« Les missiles volent sur le territoire ukrainien. Au moins deux [se dirigent] nord-ouest à travers la région de Mykolaïv [dans le sud du pays] », a déclaré le gouverneur régional Vitali Kim sur son compte Telegram.

L’armée ukrainienne a annoncé plus tôt que les défenses anti-aériennes avaient abattu 24 drones russes pendant la nuit. Quinze de ces drones ont été détruits dans la région de Kyiv. Aucun dégât n’a été signalé.

  • 04h01 : Zelensky appelle l’ONU à agir sur les « déportations forcées »

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a exhorté mercredi un haut représentant de l’ONU à aider à trouver une solution à l’expulsion forcée vers la Russie de milliers d’adultes et d’enfants, que Kyiv dénonce comme une conséquence grave de la guerre déclenchée par Moscou il y a onze mois.

« La discussion a porté avant tout sur nos ressortissants que les occupants ont déportés vers la Russie », a déclaré le président Zelensky à propos de sa rencontre plus tôt dans la journée avec le Haut-Commissaire des Nations unies. pour les réfugiés, Filippo Grandi. « Ce sont nos adultes, ce sont nos enfants. Un mécanisme est nécessaire pour les protéger et les ramener, et pour demander des comptes à tous les responsables de ces expulsions », a-t-il poursuivi dans une allocution vidéo quotidienne. « Je suis sûr que les institutions de l’ONU peuvent montrer leur leadership dans la résolution de ce problème. »

Selon un portail officiel ukrainien, intitulé Children of War, 459 enfants ont été tués et 916 autres blessés depuis le début de la guerre le 24 février 2022. Il fait également état de la déportation de plus de 14 700 enfants. Le département d’État américain estime le nombre de déportés ukrainiens à plus de 900 000, soit 1,6 million de personnes, dont 260 000 enfants.

  • 1h46 : Un pays européen cherche à envoyer des bombes à fragmentation en Ukraine

Un pays européen a proposé d’envoyer des armes à sous-munitions à l’Ukraine, affirmant que ces armes controversées – dont l’utilisation par la Russie a été critiquée – pourraient être utiles sur le champ de bataille, a déclaré mercredi un responsable.

Le responsable d’un pays européen, qui ne voulait pas être identifié par son nom ou sa nation d’origine, a déclaré que son gouvernement avait approuvé la livraison et demandait l’approbation de l’Allemagne, qui était impliquée dans la production de munitions.

Les bombes à sous-munitions (BASM) sont constituées d’un conteneur, comme un obus, contenant des projectiles explosifs, de plus petite taille, appelés « sous-munitions ». Très imprécis, ils frappent une grande partie des civils.

Leur utilisation et leur transfert sont interdits par la Convention d’Oslo de 2008, signée par une grande partie des pays occidentaux. Mais le Kremlin n’a pas signé ce traité, et l’ONU s’est alarmée de l’utilisation par la Russie de ces armes dans des zones peuplées depuis le début de l’invasion de l’Ukraine l’année dernière.

Avec AFP et Reuters

France 24 Europe

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.